Casinos en ligne : les légaliser une bonne fois pour toutes ? Explications !

Casinos en ligne : les légaliser une bonne fois pour toutes ? Explications !

Le sujet de la légalisation des casinos en ligne n’est pas une nouveauté : depuis plus de dix ans, beaucoup d’organismes s’activent pour obtenir l’adoption d’une telle mesure.

Cependant, année après année, rien n’avance sur la question des casinos en ligne dont l’activité, bien qu’illégale actuellement en France, soit en plein essor.

À quoi pourrait servir la légalisation des casinos en ligne ? Qui est contre une évolution de la loi de 2010 ? Voici quelques explications sur le sujet des casinos en ligne en France !

Casinos en ligne : les légaliser une bonne fois pour toutes ? Explications !

Les casinos en ligne sont en plein essor en France malgré leur interdiction

La crise sanitaire qui court depuis presque deux ans n’est pas étrangère à l’essor des jeux d’argent en ligne, notamment des casinos.

En particulier, les confinements que la France a mis en place ont été l’occasion pour de nombreux joueurs de jouer en ligne, voire même un peu trop.

Angoisse, ennui, changement d’air, inquiétude financière ou isolement entre autres, les motivations pour céder à cette pratique sont multiples et ont converti de nouveaux joueurs ces dernières années : 13 % des joueurs de 18-24 ans ont d’ailleurs découvert les jeux d’argent en ligne (poker et casinos) en 2020.

Concernant spécifiquement les casinos en ligne, 1,9 million de Français auraient joué au moins une fois durant le second confinement (Harris Interactive, janvier 2021) alors que les casinos physiques eux, étaient évidemment fermés.

Le nombre d’opérateurs en ligne a, lui aussi, augmenté pour saisir cette opportunité.

Or en France, jouer sur des casinos en ligne, que ce soit aux machines à sous ou autres jeux de casino comme la roulette est interdit.

D’un côté, la demande est croissante de la part des joueurs Français, de l’autre, une interdiction qui dure depuis plus de 11 ans.

Il est à souligner que d’après un article très récent du Figaro, en Europe, la France est le 2ème pays avec Chypre à bannir les jeux de casino en ligne.

Toujours selon le quotidien, tous les autres pays européens ont légalisé ces jeux, même l’Allemagne depuis juillet 2021 pourtant très réticente depuis des années.

Ce qui est illégal n’est pas forcément caché…

Vous avez sûrement déjà vu passer une publicité en lien avec un site de casino en ligne. En effet, leurs promesses alléchantes semblables à ce que l’on trouve déjà sur les sites de paris sportifs en ligne, se répandent intensément sur la toile ces dernières années.

Pourtant, bien qu’étant omniprésents, ces casinos en ligne, nous réitérons (!), sont tout à fait illégaux en France.

Les opérateurs sont généralement établis à l’étranger pour profiter aussi longtemps que possible de leur posture florissante, mais qui deviendra très incertaine à terme.

Vous n’étiez pas au courant ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul dans ce cas ! En effet, près des trois quarts des joueurs Français de casinos en ligne ne savent pas que ceux-ci sont illégaux en France aujourd’hui.

Pourtant, l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ) veille tous les jours afin de les éradiquer du territoire Français. La preuve est sur cette page !

Jouer aux casinos en ligne comporte des risques, et pas des moindres…

Cette différence de traitement des casinos en ligne peut donc porter à confusion et pousse à se demander pourquoi les casinos en ligne sont interdits en France.

Les deux raisons principales mises en avant pour cette interdiction sont centrées sur l’absence de protection des joueurs.

D’une part, les sites de casinos en ligne sont jugés peu sécuritaires, n’offrant pas de mesure de protection suffisante pour les données personnelles des joueurs.

D’autre part, jouer sur des casinos en ligne représente des risques d’addiction très importants, bien plus que pour les autres jeux d’argent : 4,8 % des joueurs ont une pratique excessive aux casinos en ligne contre 1,7 % pour les autres jeux de hasard.

En effet, les mises, notamment sur les machines à sous virtuelles, s’enchaînent facilement à coups de clics sans trop réfléchir pour satisfaire une excitation permanente du cerveau.

De plus, certaines fonctionnalités des casinos en ligne viennent renforcer ce phénomène (fonctions autoplay, multiplay, turboplay) pour jouer plus vite à l’image des streamers sur Twitch, plus intensément et démultiplier les parties simultanées.

Enfin, la fonctionnalité d’auto-exclusion n’est généralement pas disponible (ou non respectée par les sites actuels) pour protéger les joueurs les plus vulnérables.

Légalisation des casinos en ligne pour un meilleur encadrement ?

Plutôt que de renforcer cette interdiction, de nombreuses associations mais aussi des joueurs estiment que la légalisation des casinos en ligne est la seule solution pour endiguer le phénomène actuel.

Il y aurait notamment une réelle volonté de légaliser cette pratique dans le but de pouvoir mieux l’encadrer, mieux protéger les joueurs.

Il faut se rappeler qu’en 2010, le gouvernement Fillon avait pris la décision de légaliser les paris sportifs et hippiques ainsi que le poker en ligne.

Une réforme pour étendre cette légalisation aux casinos en ligne a alors été de nombreuses fois demandée depuis cette loi de 2010, en particulier par l’Association Française des Jeux En Ligne (AFJEL).

Aucune mesure n’a pour le moment était prise et pourtant, cela fait des années que cette association s’active pour que les gouvernements successifs s’emparent de ce problème de la légalisation des casinos en ligne en France.

Force est de constater à ce jour que toutes les correspondances de l’AFJEL vers l’exécutif sont restées lettres mortes puisque rien n’a été modifié depuis plus de 10 ans !

Il est à noter que cette association regroupe quelques opérateurs de jeux agréés en France. Prêche-t-elle pour sa paroisse ? Certainement mais cependant, elle évoque quelques arguments très pertinents en faveur de la légalisation des casinos en ligne en France.

En quoi la légalisation des jeux d’argent permet de protéger les joueurs ?

Chercher à légaliser une pratique illégale mène toujours à des divergences d’opinions tranchées et extrêmes : certains pensent ainsi que la légalisation des casinos en ligne ne fera qu’encourager sa pratique pour mettre davantage de joueurs face aux risques d’addiction.

Cependant, d’autres personnes mettent en avant les moyens de protection que cette décision pourrait amener.

Légaliser, c’est protéger !

La loi du gouvernement Fillon pour le poker en ligne, les paris sportifs et les paris hippiques répondait à plusieurs objectifs :

  • protéger les mineurs des jeux d’argent ;
  • protéger les joueurs les plus vulnérables avec, entre autres, la fonctionnalité d’auto-exclusion ;
  • garantir l’intégrité des opérateurs de paris et de poker : quinze opérateurs désormais sont agréés par l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ) ;
  • lutter contre des pratiques illégales (blanchiment d’argent, financement du terrorisme, etc.) ;
  • Assécher l’offre illégale ;
  • contrôler l’équilibre entre jeux d’argent physiques et en ligne.

Il est difficile de quantifier la réalisation de ces objectifs, mais il a été observé que l’offre illégale de ces jeux d’argent a été très fortement réduite au profit des opérateurs agréés par l’ANJ.

La légalisation des casinos en ligne en France pourrait ainsi permettre d’avancer vers ces mêmes objectifs.

La légalisation des casinos en ligne va de pair avec la prévention

L’argument des personnes en défaveur de la légalisation des casinos en ligne soulignant l’exposition accrue de nouveaux joueurs potentiels n’est cependant pas à prendre à la légère.

En effet, le cadre légal est une étape, mais ne suffira pas pour atteindre les objectifs de protection des joueurs.

Les addictologues mettent ainsi en garde en préconisant des campagnes de prévention pour avertir les éventuels futurs joueurs de casinos en ligne des risques encourus par ces jeux d’argent très addictifs, notamment les machines à sous et les jeux comme le blackjack entre autres.

Casinos en ligne : la légalisation ouvrirait-elle un marché aux nombreuses opportunités ?

Si les opérateurs de casinos en ligne mais aussi beaucoup de joueurs Français, pour la plupart dépouillés financièrement par les sites illégaux actuels, sont en première ligne pour pencher en faveur de la légalisation, ils ne sont pas les seuls, il faut le savoir !

En effet, pour les autres opérateurs de jeux d’argent en ligne comme les sites de paris sportifs ou de poker en ligne, les casinos en ligne représentent un réel marché auquel ils sont désireux d’accéder eux aussi.

De plus, les opérateurs ne seraient pas les seuls gagnants dans l’histoire ! En effet, l’État étant le premier bénéficiaire des jeux d’argent légaux en ligne, la légalisation des casinos en ligne serait théoriquement avantageux d’un point de vue rentrées fiscales.

Tout le monde n’est pas favorable à la légalisation des casinos en ligne

Bien qu’il y ait de nombreux feux verts pour la légalisation des casinos en ligne en France, d’autres acteurs ne sont pas réellement pour cette extension de la loi sur les jeux d’argent, loin de là !

Blocage politique en France pour la légalisation des casinos en ligne ?

Si l’État aurait sur le papier tout à gagner avec la légalisation des casinos en ligne, les changements de gouvernement n’ont fait que ralentir ce projet, année après année.

Même la privatisation de la FDJ en 2019 n’a pas fait avancer les décisions.

Il faut se rappeler que c’est sous la pression de la Commission Européenne que la France avait dû légaliser certains jeux d’argent en 2010. Force est de constater que l’initiative ne venait donc pas directement du gouvernement !

Ainsi, il est certain qu’une nouvelle mesure en faveur des casinos en ligne demandera peut-être plus qu’un lobbying des opérateurs de jeux d’argent en ligne pour être adoptée.

À croire que pour les gouvernements successifs, la légalisation des casinos en ligne, c’est de la dynamite politiquement !

Casinos physiques contre casinos en ligne

L’autre partie qui est une grande réfractaire à la légalisation des casinos en ligne regrouperait les casinos physiques.

Les casinos en ligne étant leurs concurrents les plus directs, leur légalisation pourrait porter une réelle atteinte à l’activité des exploitants de casinos physiques, comme cela a récemment été observé en Italie.

De plus, l’impact d’un tel déclin n’affecterait pas seulement les exploitants, mais également la filière du tourisme qui a tendance à fonctionner localement avec ce genre d’établissements.

Si les casinos physiques voudraient obtenir l’exclusivité sur l’ouverture de casinos en ligne légaux, une telle décision ne respecterait pas la jurisprudence européenne (règles de la concurrence) selon le Figaro.

Or, contre une pratique à risques, la meilleure solution n’est pas forcément l’interdiction, mais bel et bien la légalisation avec un cadre extrêmement strict et rigoureux comme en Espagne par exemple.

Meilleure régulation, meilleure protection des joueurs, plusieurs arguments de taille penchent en faveur de la légalisation des casinos en ligne en France. Il faudra bien un jour qu’un gouvernement allume la mèche pour débloquer cette situation !

En Europe aujourd’hui, plusieurs pays ont d’ailleurs déjà légalisé les casinos en ligne : l’Italie, l’Espagne, le Portugal, Malte, le Danemark, le Royaume-Uni et, plus récemment, l’Allemagne entre autres.

Sera-t-on les prochains en France à bénéficier de cette légalisation ? Certainement pas car ce problème est bloqué politiquement depuis des années.

Mais un jour viendra où un clone de Charles Pasqua (*) débarquera pour dépoussiérer ce problème épineux qui perdure… !

(*) Charles Pasqua : c’est lui qui a donné son feu vert en 1987 pour les machines à sous dans les casinos Français.

Jackpot Loto de 14 millions d'euros mercredi 27 octobre !
Retour haut de page