Le Jeu de la Dame sur Netflix engendre des nouveaux joueurs d’échecs

Le Jeu de la Dame sur Netflix engendre des nouveaux joueurs d’échecs

C’est « LA » mini-série événement du moment ! Impossible de ne pas avoir entendu parler du « Jeu de la Dame », la nouvelle création de Netflix.

Et si ce n’est pas déjà fait, nous vous conseillons vivement de découvrir cette pépite qui retrace l’ascension d’une jeune joueuse d’échecs surdouée.

La mini-série « Le Jeu de la Dame » a d’ores et déjà attiré plus de 62 millions de foyers à travers le monde, et encore mieux, elle a également permis de relancer l’économie du jeu d’échecs et d’engendrer des nouveaux joueurs.

Le Jeu de la Dame sur Netflix engendre des nouveaux joueurs d'échecs !

« Le Jeu de la Dame » : entre fiction et réalité

Pour mieux comprendre l’impact de la mini-série à succès de Netflix, il est impératif d’en comprendre l’histoire à notre avis. C’est pourquoi nous vous proposons de découvrir un peu plus en détail l’histoire de Beth Harmon, l’héroïne, sans trop vous spoiler bien sûr !

Adapté du roman éponyme de Walter Tevis, la série suit les aventures d’une jeune orpheline qui au fil des ans, bravera tous les obstacles.

Situé dans les années 50 et 60, l’histoire s’inspire également de deux personnages réels : le champion du monde Bobby Fischer et Judit Polgár, joueuse hongroise devenue grand maître en 1972.

Judit Polgár, surnommée « La Reine des échecs », est à ce jour toujours considérée comme la plus grande joueuse de tous les temps. A noter que la ressemblance entre l’actrice qui incarne Beth Harmon (dans la série) et Judit Polgár est d’ailleurs assez frappante.

Entre fiction et réalité, il n’y a parfois qu’un pas et, à notre avis, « Le Jeu de la Dame » a su tirer le meilleur parti de ces deux univers.

Comment expliquer un tel engouement pour les échecs ?

« Le Jeu de la Dame » nous entraine dans un tourbillon d’émotions intenses au travers de tournois d’échecs amateurs puis professionnels, et retrace à la perfection ce qui est possible dans le monde des échecs.

Il faut dire que Netflix a bien étudié le sujet et s’est associé à un célèbre joueur d’échecs, Garry Kasparov ainsi qu’à l’entraîneur d’échecs Bruce Pandolfini.

Un tel engouement aurait d’ailleurs été impossible à notre avis si la fiction n’apportait pas de véritables connaissances en ce qui concerne le jeu d’échecs.

En effet, la série « Le Jeu de la Dame » nous démontre à quel point jouer aux échecs peut ouvrir des perspectives et des horizons qui durent toute une vie. Bien plus qu’un jeu, les échecs offrent quelque chose d’immuable.

Et si les échecs sont avant tout un jeu de stratégie, ils n’en restent pas moins un jeu de découverte et de connaissances sans fin. Avec les échecs, il n’existe pas de lassitude. Il y a toujours des stratégies à découvrir.

Comme le souligne Bachar Kouatly, « On peut jouer aux échecs à 85 ans et prendre beaucoup de plaisir à jouer contre un gamin de 6 ans parce qu’on est toujours en train d’apprendre. C’est une vraie parabole de la vie. C’est aussi grâce à sa profondeur que cette discipline perdure au-delà des modes. Dans un monde d’instabilité et d’incertitude, le fait de passer un moment avec des règles claires est très structurant ».

La mini-série de Netflix, « Le Jeu de la Dame », explique par ailleurs très bien tous les termes techniques du jeu d’échecs et évoque à de nombreuses reprises qu’il existe une multitude de facettes à ce jeu.

Que l’on soit non-joueurs, amateurs ou GMI (Grand Maître International), la série « Le Jeu de la Dame » est intelligente et à la fois intelligible. Elle démontre également la puissance de l’être humain quand il est passionné.

Bref, cette série à voir absolument et à revoir sans fin n’a rien à envier aux ténors que sont les séries Game of thrones, Vikings et autres Narcos !

Échec et mat ! Les ventes d’échiquiers s’envolent !

Si la série « Le Jeu de la Dame » a battu des scores d’audience, elle a permis aussi de relancer considérablement les ventes d’échiquiers en France mais aussi à l’étranger.

Franck Mathais, porte-parole du groupe JouéClub en est d’ailleurs le premier étonné : « Depuis quelques années, les échecs étaient devenus une catégorie beaucoup plus confidentielle. Par rapport à la même période l’an dernier, nous avons doublé nos ventes en ligne de jeux d’échecs depuis le 23 octobre, date de sortie de la série Netflix ».

Le premier confinement avait par ailleurs déjà permis de booster le nombre de joueurs. Pour information, en 2019, 6 millions de parties d’échecs se jouaient chaque jour dans le monde. Un chiffre qui a littéralement explosé en mars dernier pour atteindre les 18 millions de parties par jour !

L’impact de la série « Le Jeu de la Dame », diffusée durant le second confinement, devrait permettre de voir les chiffres grimper davantage.

D’ailleurs, les recherches sur eBay pour « jeu d’échecs » ont bondi de 273% dans les 10 jours qui ont suivi la sortie de la série, soit une recherche toutes les six secondes !

Quel avenir pour les échecs ?

La Fédération Française des Jeux d’Échecs se porte relativement bien avec pas moins de 50 000 membres en France dont 70% ont moins de 20 ans. Comme quoi, il n’y a pas que les jeux vidéos pour les jeunes !

Par ailleurs, la Fédération Internationale Des Échecs (FIDE) compte quant à elle près de 360 000 joueurs de tournois actifs dans sa base données et certains estiment qu’il y aurait près d’un milliard de joueurs dans le monde.

À ce sujet, pour Edward Winter, « Nul ne sait ne serait-ce qu’approximativement combien de personnes jouent aux échecs, et nul ne devrait prétendre le savoir ».

Et en effet, difficile de déterminer le nombre de passionnés du jeu d’échecs. En tous les cas, il y a certainement des pépites parmi eux comme ce jeune prodige.

Toujours est-il que le jeu d’échecs a semble-t-il un bel avenir devant lui grâce à la série « Le Jeu de la Dame » qui a su booster de façon impressionnante les envies d’y rejouer et pour les néophytes, d’apprendre à y jouer !

Pour preuve, la plateforme Twitch voit la communauté des joueurs d’échecs s’agrandir considérablement. On y voit les meilleurs joueurs s’affronter par écran interposé pour notre plus grand plaisir. L’avenir du jeu d’échecs repose aussi, peut-être, sur Internet… L’avenir nous le dira !

En tous les cas, la mini-série « Le Jeu de la Dame », parfaitement réalisée et d’une esthétique savoureuse, saura vous séduire, nous n’en doutons pas une seconde ! MA-GNI-FIIIII-QUE comme dirait Cristina Cordula !

Vidéo Netflix de la bande-annonce de la série « Le Jeu de la Dame »

Jackpot Loto de 14 millions d'euros mercredi 27 octobre !
Retour haut de page