L’histoire passionnante du jeu d’échecs

L’Histoire passionnante du jeu d’échecs : origine le Chaturanga ?

Si le jeu d’échecs compte parmi les jeux de plateau favoris de nombreux Français, savez-vous réellement quelles sont les origines de ce jeu ?

Et bien, nous allons vous proposer une « histoire du jeu d’échecs » mais, autant vous le dire tout de suite, bien des mystères entourent aujourd’hui encore les origines de ce jeu.

L'histoire passionnante du jeu d'échecs.

Depuis 3 siècles environ, de nombreux chercheurs se sont attachés à retracer l’histoire du jeu d’échecs depuis sa création mais la tâche est complexe, d’autant que de nombreux textes anciens se contredisent ou tout du moins invitent à réfléchir à des pistes bien trop éloignées les unes des autres.

Pendant longtemps, on attribua ainsi au jeu d’échecs un ancêtre à quatre joueurs et baptisé le Chaturanga.

Décrit dans le Bhavishya Purana, un texte sacré sanskrit, le Chaturanga à quatre joueurs fut considéré pendant près d’un siècle comme le prédécesseur du jeu d’échecs.

Néanmoins, le déchiffrage de « nouveaux » textes anciens mit fin à cette possibilité puisque un jeu d’échecs à deux joueurs était évoqué antérieurement à l’évocation du Chaturanga.

Le Chatrang serait à l’origine du jeu d’échecs ?

Aussi, l’étude des textes anciens rédigés en persan ou en indien a donné de nouvelles informations concernant les origines du jeu d’échecs.

En analysant précisément les écrits, les chercheurs ont ainsi découvert l’existence de jeux de plateaux en Inde dès le IIIème siècle après J-C, mais rien n’indique qu’il s’agit là d’un ancêtre des échecs.

Dans trois textes rédigés en pehlavi et datés aux environs de 600 après Jésus-Christ, est en revanche évoqué pour la première fois un jeu d’échecs, le Chatrang.

Dans « L’explication du Chatrang et l’invention du nard », est narrée l’arrivée du Chatrang à la Cour des Sassanides avec une explication et une description complète des différentes pièces qui constituent le jeu.

Ces premières dates confirment les divers indices trouvés lors de fouilles architecturales puisque à ce jour le plus vieux jeu d’échecs a été retrouvé sur le site d’Afrasiab (Ouzbékistan) et a été daté du 8ème siècle après Jésus Christ.

En effet, la découverte d’une pièce dans la même couche que les pièces du jeu permet d’être sûr à « 90% » que le jeu n’est pas antérieur au 8ème siècle de notre ère.

L’Inde serait le berceau du jeu d’échecs, mais pourquoi pas la Chine avec le Xiangqi ?

Grâce à ces différents indices, les historiens modernes ont donc conclu à une théorie que le jeu d’échecs était né dans le Nord de l’Inde aux alentours de 500 après Jésus Christ.

La première diffusion du jeu aurait alors eu lieu vers la Chine et vers l’Asie Centrale, accompagnant en quelque sorte la diffusion du bouddhisme. Les trouvailles archéologiques comme les textes anciens corroborent cette théorie.

Seul hic, cette théorie omet de prendre en compte quelques textes chinois rédigé entre 200 et 300 et qui évoqueraient l’existence du Xiangqi, un jeu d’échecs chinois qui pourrait bien être le plus vieux jeu d’échecs du monde.

Néanmoins, face au manque d’informations sur le Xiangqi (aucun jeu de l’époque n’a été retrouvé à cette heure), les historiens ont préféré l’oublier volontairement… en attendant que des fouilles donnent peut-être naissance à une nouvelle théorie.

Dès son arrivée en Perse, le Chatrang va plaire et l’invasion arabe va conduire à sa diffusion dans l’ensemble du monde arabe. Ainsi, entre le 9ème et le 10ème siècle, le Chatrang va connaître un fabuleux développement.

Comment le jeu d’échecs est arrivé en Europe ?

C’est l’arrivée des troupes arabes en Espagne et en Italie qui va amener les échecs en Europe au milieu du Xème siècle. Mais très vite, l’Eglise va s’opposer à la pratique d’un jeu qu’elle estime contraire à la moralité publique.

Saint Louis interdira d’ailleurs les échecs en 1254 mais l’interdiction sera peu appliquée, la bourgeoisie ayant fait de l’apprentissage des échecs un des savoirs indispensables pour devenir un bon chevalier.

Au 13ème siècle et 14ème siècle, le jeu d’échecs atteindra son apogée.

En 1475, des changements de règles (modifications du nombre de déplacements de la reine et du fou) modifieront le jeu d’échecs pour transformer ce jeu tel que nous le connaissons aujourd’hui.

A noter que l’URSS en a fait une promotion très active au 20ème siècle grâce à plusieurs grands champions tels que Viktor Kortchnoi ou Garry Kasparov.

Ce sont d’ailleurs des rencontres entre l’humain Garry Kasparov et l’ordinateur Deep Blue qui attireront les médias sur le jeu d’échecs au début des années 2000 car oui, aujourd’hui, les meilleurs joueurs de la planète sont capables d’affronter les meilleurs programmes informatiques du monde au jeu d’échecs.

Pour conclure, notons qu’une légende attribue l’invention du jeu d’échecs à Sissa pour divertir le roi Belkib (Inde, 3000 avant J-C) qui s’ennuyait dans son palais.

Ravi, celui-ci lui aurait accordé la récompense de son choix. Sissa demanda alors au Roi de déposer un grain de blé sur la première case, deux sur la suivante, quatre sur la troisième et ainsi de suite en doublant à chaque case le nombre de grains de blés.

La demande parut bien modeste au Roi avant qu’il ne se rende compte que la récompense était impossible à donner, le nombre de grains de blés nécessaires étant supérieur à la production mondiale annuelle de blé !

Retour haut de page