Jeu de grattage X50 : ce nouveau jeu à gratter de la FDJ est recalé par l’ANJ

La Française des Jeux a proposé durant le printemps 2022 une refonte graphique, ainsi qu’un changement dans la répartition des gains de ses célèbres jeux de grattage X10 et le renommé X20.

Pour rappel, ces 2 jeux à gratter de la FDJ proposent respectivement aux joueurs de gagner un jackpot de 20 000 € et 500 000 €. De belles sommes à gagner en perspective, si bien évidemment la chance est au rendez-vous.

En revanche, pour accompagner ces changements, la FDJ voulait également lancer un nouveau jeu à gratter, une sorte de grand frère : le jeu de grattage X50.

Jeu de grattage X50 : ce jeu à gratter FDJ est recalé par l'ANJ.

Pour une mise de 10 €, le jeu de grattage X50 devait offrir aux joueurs de tenter leur chance pour gagner un jackpot d’un million d’euros. Oui, vous avez bien lu !

Malheureusement pour les aficionados des jeux de grattage, ce grand frère ne verra pas le jour… En effet, le jeu à gratter X50 été recalé par l’ANJ, l’Autorité Nationale des Jeux.

Nous vous expliquons dans cet article pourquoi l’ANJ a pris cette décision radicale, qui peut créer au sein du département création des jeux de la FDJ, un frein majeur pour la conception des jeux à gratter au prix de 10 €.

Les nouveautés proposées par la FDJ pour les jeux de grattage X10 et X20

Fin de printemps 2022, la Française des Jeux souhaite remanier et mettre en avant deux tickets fortement plébiscités avant de dévoiler son nouveau jeu de grattage X50 :

Côté modifications, la FDJ souhaite améliorer leur aspect graphique mais aussi et surtout, la structure des gains de pratiquement tous les rangs, en proposant notamment une augmentation du taux de retour aux joueurs.

Ce dernier point est essentiel pour les jeux à gratter (voir cette page) et correspond à une bonne introduction pour le lancement du nouveau jeu de grattage X50.

L’arrivée du grand frère qui ne verra pas le jour : le jeu à gratter X50

Pour accompagner l’évolution des jeux de grattage X10 et du X20, la Française des Jeux souhaitait les doter d’un grand frère : le jeu à gratter X50. Cette montée en gamme semble de premier abord logique à notre avis dans la stratégie de la FDJ.

En effet, grâce au ticket à gratter X50, pour une mise de 10 €, les joueurs auraient pu tenter leur chance de décrocher un jackpot d’un million d’euros, ce qui aurait généré certainement pour la FDJ une hausse significative de son chiffre d’affaires en 2023.

De plus, grâce au gros jackpot du jeu de grattage X50, ce nouveau ticket serait rentré dans le cercle très restreint des divertissements de grattage donnant l’opportunité de devenir millionnaire.

Pour rappel, seuls 3 jeux à gratter offrent la possibilité de gagner un jackpot d’un million d’euros :

  1. le renommé jeu Millionnaire (rappelez-vous les 100 patates !) ;
  2. l’incontournable Qui Veut Gagner des Millions (au prix de 5 € et non pas 10 €) ;
  3. et le tout dernier venu en 2022, le jeu à gratter Maxi Objectif Maison, également au prix de 5 €.

Finalement, contrairement aux attentes de la FDJ, l’Autorité Nationale des Jeux ne lui a pas donné gain de cause

En effet, elle a pris la décision de rejeter la commercialisation du jeu de grattage X50. Ainsi, le grand frère du jeu de grattage X10 et du jeu de grattage X20 ne verra jamais le jour et le 1 million d’euros espérés par les joueurs s’envole définitivement.

Pourquoi l’ANJ a-t-elle recalé le jeu de grattage X50 ?

Pour justifier sa décision, l’ANJ met en avant le risque d’addiction possible que peut susciter le jackpot d’un million d’euros, ainsi que le prix du ticket X50, à savoir 10 €, qu’elle considère trop élevée.

L’ANJ rappelle également que la Française des Jeux commercialise déjà trois tickets à gratter au prix de 10 € :

  • le Millionnaire ;
  • le Méga Goal ;
  • et le Méga Mots Croisés.

L’ANJ juge donc qu’il n’est pas nécessaire de proposer un nouveau jeu dans cette gamme de prix, car cela pourrait entraîner des risques de dépendance pour les joueurs.

En effet, l’Autorité est très active envers les opérateurs agréés afin de freiner l’addiction aux jeux en France. Donc, il en est de même pour la FDJ dont l’État, pour rappel, est encore actionnaire à 20.46% (avant son entrée en bourse, c’était 72%).

Ce rejet par l’ANJ de la commercialisation du jeu de grattage X50 n’a pas dû plaire aux 500 000 actionnaires initiaux de la FDJ, en forte décroissance d’ailleurs depuis que la Commission Européenne a lancé une enquête à l’encontre la FDJ.

Bref, il est à noter que le jeu de grattage X50 recalé par l’ANJ n’est que le deuxième jeu à subir cette sanction en 2022. Heureusement pour la FDJ, ce type de décision reste rare.

L’autre projet se nommait « Jeudi Magique ». Vous n’en aviez jamais entendu parlé, c’est bien normal, l’ANJ ne l’a pas validé et a interdit sa commercialisation.

Depuis que l’ARJEL (l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne), s’est transformé en Autorité Nationale des Jeux, mais aussi depuis que l’opérateur de jeux s’est privatisé, l’organisme est devenu très attentif et très sévère sur les différentes sorties des jeux à gratter, de tirage et sur les changements apportés aux règles de ces derniers.

Trop d’abus ont été constatés à priori et c’est sûrement pour cela que le jeu de grattage X50 a été recalé par l’ANJ, qui souhaite avant tout protéger les joueurs.

Quels sont les pouvoirs que possède l’ANJ ?

L’ANJ possède des pouvoirs importants pour mener à bien ses différentes missions.

En ce qui concerne les opérateurs sous droits exclusifs, comme la FDJ et le PMU, elle a pour rôle d’autoriser ou non leurs offres de jeux, mais aussi d’approuver chaque année leurs programmes (publicités, etc.). Pour l’année 2022, c’est donc le jeu de grattage X50 qui en a payé les frais.

Aussi, tous les opérateurs de jeux agréés en France doivent lui présenter leur stratégie promotionnelle. L’ANJ peut alors solliciter l’annulation d’une communication commerciale qui incite à une pratique excessive du jeu ou qui encourage les mineurs à jouer par exemple.

Concernant le jeu de grattage X50, l’ANJ a donc décidé que ce ticket à gratter qui donnait l’opportunité de remporter un beau jackpot d’un million d’euros, pourrait inciter les joueurs à tenter leur chance à répétition pour atteindre ce pactole.

Voilà vous savez tout maintenant sur ce jeu à gratter parti désormais aux oubliettes, dans les cartons de la FDJ ! Et n’oubliez jamais que jouer doit rester un plaisir !

À lire aussi :

Retour en haut