La gestion de la bankroll au poker, suivez ces conseils de pros !

La gestion de la bankroll au poker, suivez ces conseils de pros !

Le poker Texas Hold’em présente plusieurs caractéristiques. Parmi les plus reconnues, celle liée à l’aspect matériel (les cartes et les jetons), à la stratégie, à la psychologie, aux probabilités et enfin (et surtout !) à l’argent. En effet, le but ultime du poker est de gagner de l’argent !

Par conséquent, ne perdons pas de vue un aspect tout aussi essentiel : éviter la faillite ! Nous allons vous livrer nos meilleurs conseils au sujet de la gestion de la bankroll au poker.

La gestion de la bankroll au poker, suivez ces conseils de pros !

Qu’est-ce que la gestion de la bankroll ?

Une bankroll est un capital financier dédié aux jeux d’argent. Dans notre cas, nous parlons de la somme d’argent qui financera votre activité de poker et qui évoluera en fonction de vos pertes et de vos gains.

La gestion de la bankroll est une méthode étudiée pour minimiser vos pertes à court terme en vous laissant la possibilité de gagner à long terme.

À partir du moment où vous avez la volonté de passer de joueur de poker occasionnel à joueur régulier (plusieurs fois par mois), nous vous invitons à mettre en place une bankroll, comme les parieurs dans les paris sportifs.

Une gestion soignée de votre bankroll vous permettra de perdre moins d’argent, ce qui en soi, est déjà une façon d’en gagner ! Si vous pratiquez d’autres jeux d’argent, notre premier conseil est de réserver une bankroll pour chaque activité, même pour les jeux de grattage et autres loteries.

Combien faut-il investir ?

Le critère primordial de la gestion de la bankroll est d’y consacrer un montant qui ne met pas en danger vos dépenses contraintes (loyer, nourriture, factures…). Assurez-vous également que la perte éventuelle de ce montant ne vous affecte pas psychologiquement.

Pendant un coup dans une partie de poker, votre réflexion ne doit pas être influencée par les conséquences financières que cette perte pourrait entraîner. Soyez donc à l’aise avec les montants que vous risquez !

On préconise en moyenne d’avoir une bankroll d’environ 100 buy-ins ou plus. Un buy-in, c’est le coût d’inscription à un tournoi ou à un Sit And Go. En Cash Game, on utilise aussi le mot « Cave ».

À titre d’exemple, si vous voulez jouer des tournois au buy-in de 1 €, notre conseil est d’injecter au moins 100 € dans votre bankroll pour ne jamais perdre plus de 1% de votre capital dans une partie.

Sachez qu’en bourse, les traders adoptent également cette stratégie qui se nomme le money management.

Pourquoi ne pas jouer plus de 1% de ma bankroll ?

Bien jouer au poker ne signifie pas gagner immédiatement ! On observe couramment d’excellents joueurs enchaîner les pertes sur plusieurs parties d’affilée.

Ce phénomène est dû au fait qu’on ne maîtrise ni la distribution des cartes, ni les décisions de nos adversaires. C’est ce que l’on appelle la variance.

Cependant, nous constatons qu’à long terme, prendre les meilleures décisions fera de vous un joueur gagnant.

Si vous jouez des parties de 10 € avec une bankroll de 100 €, soit 10% de votre capital jeu, vous vous infligez une obligation de résultats positifs dès le début.

Les risques dans ce cadre deviennent alors multiples : mauvaises prises de décisions, pression financière et même faillite !

Sachez que chaque plateforme de poker y compris PokerStars vous propose de définir vos propres limites de jeu, notamment en plafonnant vos éventuelles pertes quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles, etc.

C’est une bonne astuce pour encadrer votre gestion de la bankroll au poker afin de progresser dans de meilleures conditions. Notre conseil est d’appliquer une gestion de la bankroll stricte et rigoureuse.

En cas d’une série d’échecs, vous ne mettrez pas en péril votre bankroll et vous ne serez pas également affecté psychologiquement, ce qui arrive assez souvent avec les joueurs débutants.

Quelques adaptations spécifiques

Votre gestion de la bankroll au poker peut varier en fonction du format de jeu que vous préférez.

Si vous êtes un(e) joueur(se) de Cash Game aux blindes à 0.10 €, prévoyez d’avoir au moins 50 fois la cave avec laquelle vous jouez à table. Exemple : pour des tables aux blindes à 0.10 €, votre cave est de 10 €, alors votre bankroll doit être de 500 €.

Cette adaptation s’explique par le fait que vos gains sont censés être plus fréquents en Cash Game.

Si vous jouez des Sit And Go’s à 2 €, ayez au moins 200 € de bankroll, soit 100 buy-ins. En revanche, pour les joueurs de tournois, on préconise généralement d’avoir 100 à 500 fois les buy-in requis car vous êtes exposés plus souvent à la variance dans ce format.

Il faut donc envisager de participer à un nombre plus élevé de parties pour atteindre une place payée.

La sécurité est la priorité ; la patience garantit la longévité !

Pour conclure, jouez au poker uniquement de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre et des sommes qui ne vous empêcheront pas de prendre des décisions rationnelles.

Si vous n’avez pas de quoi créer une bankroll, il existe de nombreux formats gratuits permettant de gagner de l’argent réel. En effet, certains joueurs ont réussi à construire une bankroll en partant de 0 € !

Soyez patients comme en trading et adaptez vos limites de jeu en fonction de l’évolution de votre bankroll. Si vous êtes un bon joueur, sachez que vous gagnerez tôt ou tard ! Le moment venu, vous pourrez alors disputer des parties plus chères.

Voyez votre bankroll comme une trésorerie et gardez à l’esprit que ces fonds ne sont pas bloqués : vous pourrez en effet en retirer tout ou une partie en cas de besoin urgent ou pour d’autres activités.

La gestion de la bankroll au poker vous permet donc de jouer sereinement, sans risquer la faillite, pour livrer le meilleur de vous-même une fois la partie commencée.

C’est une astuce au poker que tous les joueurs débutants devraient appliquer à la lettre !

Vidéo sur le Bankroll Management au Poker – Merci à zChance 44 !

Retour haut de page