Fortnite, le jeu phare d’Epic Games est banni de l’Apple Store

Fortnite, le jeu phare d’Epic Games est banni de l’Apple Store

Nouvel épisode dans le combat qui oppose Fortnite, le jeu phare d’Epic Games, face au géant Apple ! Dans un premier temps, la Justice Américaine lors de la dernière audience s’est prononcée en faveur d’Apple : le jeu Fortnite d’Epic Games restera banni de l’Apple Store, tout au moins pour l’instant.

Les aficionados du jeu vidéo Fortnite devront donc encore patienter quelques mois avant de pouvoir retrouver l’usage de ce dernier sur l’App Store d’Apple.

En effet, la procédure qui verra s’affronter Epic Games et Apple ne se tiendra pas avant l’année prochaine. Mais dans l’immédiat, les joueurs de Fortnite sont donc privés de leur jeu de tir fétiche au moins jusqu’à l’été 2021.

Fortnite, le jeu phare d'Epic Games est banni de l'Apple Store.

Rappel des faits d’une bataille à couteaux tirés !

En août dernier, Epic Games, développeur de Fortnite, tente de contourner les systèmes de paiement dus aux deux géants de la technologie, Apple et Google.

Epic Games propose ainsi à ses utilisateurs d’acheter des V-bucks (monnaie virtuelle du jeu) à prix réduit, environ 20% moins cher grâce à un mode de paiement alternatif.

Ce process est avantageux pour les joueurs de Fortnite mais surtout, très avantageux pour Epic Games qui évite par conséquent de payer la commission de 30% sur les transactions des joueurs.

La réplique d’Apple (et de Google) est immédiate : Fortnite est banni.

En effet, Apple déclare : « Epic Games a pris la décision malheureuse d’enfreindre les règles de l’Apple Store, qui s’appliquent à tous les développeurs et sont conçues pour que le magasin soit sécurisé pour nos utilisateurs ».

Conséquence irrévocable : les joueurs ne pourront plus télécharger Fortnite sur leur Iphone ou leur Ipad ainsi que tous les appareils de la Pomme.

Alors oui, les joueurs ayant par le passé téléchargé le jeu ont pu encore en profiter, mais pour une durée très courte puisque sans mises à jour, impossible de continuer à jouer à Fortnite. Les patchs et mises à jour étant déployés au moins une fois par semaine, le plaisir fût bref…

Face au retrait de son jeu de l’Apple Store, Epic Games décide alors de poursuivre Apple en justice. Dans sa plainte, de près de soixante pages déposée au Tribunal, les développeurs de Fortnite accusent Apple de pratiques anticoncurrentielles et de favoriser leurs propres produits.

Pour certains, il ne fait d’ailleurs aucun doute qu’Epic Games avait orchestré son plan et préparé sa défense à l’avance. Dans le même temps, Epic Games va bien plus loin… En effet, il dévoile une vidéo de propagande « anti Apple » et appelle ses joueurs à se révolter.

Sur cette vidéo qui reprend les codes de la publicité d’Apple en 1984 pour un Macintosh 128K, on peut lire le message suivant : « Epic Games a défié le monopole de l’Apple Store. En représailles, Apple a bloqué Fortnite sur un milliard d’appareils. Rejoignez le combat pour empêcher 2020 de devenir 1984 ».

Et dans cette bataille à couteaux tirés, Apple n’a pas dit son dernier mot ! En plus d’avoir retiré le célèbre jeu de tir Fortnite de son magasin, ce dernier souhaite couper l’accès d’Epic Games à ses programmes, nécessaires au bon fonctionnement de la plateforme de création vidéo.

Fort heureusement, la Juge californienne en charge du dossier, Yvonne Gonzales Rogers, n’a pas validé cette dernière demande d’Apple.

Apple Vs Epic Games et son jeu Fortnite, une guerre médiatique et juridique !

Sur ce front de guerre, on se demande lequel des deux mastodontes du numérique aura le dernier mot ! Et en effet, à ce jour, il est difficile de le savoir tout comme l’affaire du jeu vidéo Fifa.

La Juge Yvonne Gonzales Rogers a estimé qu’Epic Games s’est banni de l’App Store « de son propre fait » et du coup, a validé la rupture du contrat. De ce fait, la Juge a refusé de forcer Apple à réinstaller le jeu Fortnite dans l’Apple Store.

Elle estime ainsi que « les blessures infligées à soi-même ne constituent pas des dommages irréparables ». Une sanction dure, mais juste puisque les règles fixées entre les deux parties étaient claires dès le départ.

Par ailleurs, l’avocat de l’accusé (Apple) s’est même vu rétorquer que son client (Epic Games) n’avait pas agi de façon honnête.

Pour la Juge, il serait même préférable qu’Epic Games réaccepte les termes du contrat initial, ce qui serait la solution la plus raisonnable. Elle estime ainsi qu’il est tout à fait possible d’éviter un tel brouhaha médiatique.

Mais Epic Games n’entend pas être complice d’Apple dans le maintien de son monopole sur les transactions sous iOS et estime quant à lui que « les utilisateurs de téléphones intelligents ont le droit d’installer des applis depuis les sources de leur choix et que les développeurs de logiciels ont le droit d’exprimer leurs idées et d’entrer en compétition sur des places de marchés équitables. Les règles d’Apple leurs retirent ces libertés ». Chacun se fera son idée à ce sujet !

En tous les cas, si la Juge Yvonne Gonzales Rogers a quelque peu assommé Epic Games lors de cette dernière audience, elle n’a cependant pas jugé l’affaire sur le fond et renvoie les deux parties à un procès qui devrait se tenir courant juillet 2021.

Epic Games, seul contre tous ?

Si les choses semblent mal embarquées pour Epic Games, ce dernier pourra compter sur de nombreux alliés.

En effet, rassemblés sous le nom « Coalition for App Fairness », une douzaine d’entreprises dont Spotify et Deezer se sont joint à Epic Games dans cette lutte contre Apple et Google.

Cela suffira-t-il ? Réponse dans quelques mois ! En attendant, pour s’adonner au jeu Fortnite, il vous reste les PC et les consoles de jeux ! A noter que Sony a d’ores et déjà annoncé que la Playstation 5 disposerait de cet incontournable jeu vidéo.

JeuxVidéo.com explique cette affaire de bannissement du jeu Fortnite

Retour haut de page