Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

Poker, dopage et drogues en tous genres, une vitrine malsaine

  • Votre pays: France
  • Publié le : 6 juin 2014 8 h 17 min
  • Expire : 133 jours, 11 heures
Poker, dopage et drogues en tous genres, une vitrine malsaine.

 

Poker, dopage et drogues en tous genres, une vitrine malsaine pour les jeunes :

Si le poker est un phénomène qui attire toujours de nombreux jeunes joueurs persuadés qu’ils vont devenir riches en jouant bien aux cartes, il fait également l’objet de quelques dérives.

L’une des principales est la banalisation des drogues, légales ou illégales, dans l’univers du poker, beaucoup de joueurs même professionnels, estimant que la consommation de certains produits les rendent plus aptes à jouer au poker, que ce soit en ligne ou bien lors des tournois en réel.

A l’heure où beaucoup pensent qu’il est simple d’accumuler des gains importants autour d’une table de poker et à l’heure où de plus en plus de jeunes joueurs veulent découvrir l’univers des tournois de poker en réel ou en ligne, voilà que l’image du poker est considérablement terni.

En effet, il semblerait que les joueurs de poker fassent partie des plus gros consommateurs de drogues, légales ou illégales (médicaments, cannabis, alcool), persuadés que ce recours à des produits néfastes pour leur santé leur permet d’être plus performant au moment de jouer une main.

Cette passerelle entre le poker, le dopage médicamenteux et les drogues existe depuis maintenant de longues années, mais la dernière tendance est à la banalisation de ces pratiques comme si se droguer était une condition indispensable pour être un bon joueur de poker… ou le devenir.

Jamais jusqu’à présent, la consommation de drogues n’avait donc été aussi importante. Et comme l’addiction n’est jamais loin lorsque l’on commence à recourir à ce type de substances, plusieurs produits sont désormais plébiscités par les joueurs de poker pour des effets supposés mais pas souvent prouvés.

 

Cannabis, alcool et poker font « bon ménage » :

Le cannabis est ainsi de plus en plus présent dans le petit monde du poker (comme dans la société somme toute), et il est donc de plus en plus fréquent de voir des joueurs « voler » autour des tables de poker.

Utilisé pour réduire l’anxiété et être plus zen, le cannabis joue en général plutôt bien son rôle. Mais les joueurs de poker oublient sans doute que le cannabis a aussi une fâcheuse tendance à altérer la perception et à causer des problèmes de mémoire. …

Dans la même lignée, l’alcool, qui coule à flots durant les évènements poker, permet d’aborder une partie plus calmement, mais a surtout des effets destructeurs sur votre manière de jouer. D’ailleurs, affronter un joueur alcoolisé est souvent une idée pour gagner de l’argent, les tells sont tellement apparents

 

Poker et dopage par des médicaments et cocaïne :

Toutefois, pour combattre l’anxiété, d’autres joueurs ont trouvé de meilleurs remèdes en recourant à des bêtabloquants ou bien à des produits, souvent conseillés par des joueurs de poker eux-mêmes, comme l’Alpha Brain.

En toute franchise, l’Alpha Brain semble une utilisation commerciale de la tendance tant le produit fait de sceptiques alors que, le recours aux bétabloquants est très dangereux en raison des importants risques médicaux liés à la prise de ce type de produits. Et entre nous, pas besoin de produits pour gérer l’anxiété…

Certains joueurs de poker ont également recours à des produits censés doper leurs performances mentales.

La Ritaline ou l’Adderall sont ainsi des produits qui ont le vent en poupe dans le petit monde du poker.

En effet, si l’on en croit les joueurs, l’Adderall optimiserait les performances cognitives des individus et leur permettrait donc de mieux jouer les mains à leur disposition.

La Ritaline, disponible en accès libre à petits prix, aurait quant à elle le pouvoir d’améliorer la concentration du joueur.

Si leurs effets sont à nuancer, ces produits créent en tout cas de fortes dépendances facilitant l’addiction des consommateurs. Utiliser ces médicaments, c’est vraiment du dopage pur sans nul doute.

Enfin, les joueurs de poker consomment de plus en plus de cocaïne ou de médicaments initialement fabriqués pour venir en aide aux narcoleptiques.

Bien entendu, le recours à ces produits leur permet de rester plus longtemps éveillés, comme les boissons énergisantes.

Or, lorsque l’on sait que les joueurs de poker doivent souvent passer la nuit assis à une table de poker à analyser les cartes et les adversaires, on comprend que ces substances soient dans l’air du temps. Toutefois, la cocaïne peut avoir des effets dévastateurs sur l’organisme, comme chacun sait.

Vous l’avez compris, le petit monde du poker n’est pas aussi « saint » qu’on le décrit parfois.

Pour tenter d’améliorer leurs performances et donc leurs gains, les joueurs sont prêts à recourir à la consommation de tous types de substances qui, si elles peuvent les aider l’espace d’un instant, sont totalement dévastatrices pour leur santé.

Aussi, si le jeu de poker ne doit pas pâtir du comportement des joueurs, avouons qu’il est capital d’effectuer de la prévention afin de lutter contre le développement de pratiques qui ne servent personne, ni les joueurs, ni le poker… sans compter la mauvaise image générée envers les plus jeunes.

Numéro d'identification du communiqué : 214539139c6a67e9

Ajouter un commentaire

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation. Patience !

Nouveau jeu de grattage Maxi Mots Croisés ! Grattez-le en ligne et tentez de gagner le jackpot de 250 000 € !

Jeux de grattage illiko sur FDJ : vous pouvez tous les gratter en ligne !

FDJ: téléchargez les applications mobiles de la FDJ, elles vous faciliteront la vie !