Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

Poker en ligne au Royaume-Uni: les joueurs seront taxés à 15%

  • Votre pays: France
  • Publié le : 2 octobre 2014 11 h 47 min
  • Expire : 499 jours, 9 heures
Poker en ligne au Royaume-Uni: les joueurs seront taxés à 15%.

Poker en ligne au Royaume-Uni, les joueurs seront taxés à 15% :

La date fatidique du 1er Octobre 2014 est arrivée et c’est donc aujourd’hui qu’entre en vigueur la nouvelle régulation du poker en ligne au Royaume-Uni.

Entre autres, les opérateurs souhaitant proposer du poker en ligne aux joueurs britanniques devront obtenir préalablement un agrément et seront désormais soumis à un impôt dont la taxe sera égale à 15% des revenus des joueurs.

Ces deux éléments devraient donc faire évoluer considérablement le paysage britannique du poker en ligne mais également, provoquer une fuite des nombreux joueurs professionnels qui opéraient depuis Londres.

En 2005, les autorités britanniques avaient pourtant été parmi les premières à définir un cadre légal pour le poker en ligne. Seulement voilà, la loi de 2005 avait fait preuve de beaucoup de souplesse, trop même avec du recul. Entre autres, cette loi se montrait très permissive en autorisant les opérateurs étrangers à proposer leur offre de jeux aux joueurs britanniques.

C’est donc pour cette raison qu’en Mai 2014, le Parlement Britannique a homologué une nouvelle loi régulant le poker en ligne et baptisée UK Gambling, Licence and Advertising Bill.

Entrant en vigueur le 1er Octobre 2014, elle devrait transformer radicalement le paysage du poker britannique puisque deux principales nouveautés sont introduites par le texte.

 

Une nouvelle régulation beaucoup plus sévère pour le poker :

La première nouveauté est que désormais, seuls les opérateurs agrées pourront proposer du poker en ligne aux joueurs britanniques. Autant dire que les opérateurs souhaitant accueillir les joueurs de poker résidant au Royaume Uni devront respecter un cahier des charges précis, comme en France.

La seconde nouveauté est la mise en place d’une taxe à 15% qui incombera aux joueurs de poker sur leurs revenus et qui devrait venir s’ajouter à la fiscalité déjà existante.

Et autant le dire tout de suite, les conséquences de cette nouvelle régulation du poker en ligne britannique vont être importantes et des retombées seront à attendre au Royaume-Uni mais aussi, dans toute l’Europe.

D’abord, au Royaume-Uni, les joueurs de poker devraient voir l’offre qui leur est proposée réduire considérablement puisque de nombreux opérateurs tels que Mansion Poker ont d’ores et déjà annoncé que leurs salles seraient fermées aux joueurs britanniques.

Le géant Pokerstars, qui détient à lui seul 60% du marché britannique, se retrouve aussi dans une impasse. En effet, jusque-là, le célèbre opérateur de poker en ligne laissait la possibilité aux joueurs de pratiquer leur jeu de cartes favori sur la salle dotée de l’extension de leur choix… et donc le plus souvent sur le .com !

Mais à compter du 1er Octobre, impossible à Pokerstars de proposer cette room en ligne aux joueurs de poker installés en Grande Bretagne. Ainsi, les joueurs britanniques voulant jouer sur Pokerstars n’ont d’autre choix que de s’adonner à leur passion pour le poker sur Pokerstars.co.uk.

Pour rassurer les joueurs résidant au Royaume-Uni, le leader du marché a toutefois tenu bon de les informer par mail que sera à leur disposition la même offre, mais aussi la même liquidité que les joueurs qui pratiqueront le poker sur la salle en .com.

 

Une expatriation massive des joueurs de poker vers Malte est à prévoir :

Les conséquences vont également dépasser les frontières du Royaume-Uni étant donné que certains joueurs britanniques avaient pris l’habitude de jouer sur les salles en .fr de Winamax ou de Pokerstars.

Autant dire que le marché du poker français devrait pâtir de cette régulation du poker en ligne britannique en perdant des joueurs réguliers, en particulier sur quelques tournois qu’apprécient les joueurs anglais tels que le Winamax Series. Une mauvaise nouvelle pour le secteur du poker en ligne en France qui est en difficulté depuis de longs mois maintenant.

Enfin, autre conséquence pour le paysage du poker européen : la délocalisation des joueurs de poker professionnels qui s’étaient « réfugiés » à Londres pour profiter de la souplesse de la loi de 2005 n’est pas à négliger.

En effet, ne désirant sans doute pas verser les 15% que le Royaume-Uni va leur demander, on peut imaginer que ces derniers déménagent vers un pays où la fiscalité sera plus attractive, Malte s’érigeant en client sérieux pour accueillir le gratin européen du poker.

Pour certains joueurs, la délocalisation va même être obligatoire. C’est entre autres le cas des membres du Team Winamax qui, en résidant à Londres et sa banlieue, ne pourront plus prendre part aux parties de poker organisées par Winamax, un comble…

L’impact de la régulation du poker en ligne britannique pourrait donc être plus important qu’il n’y parait, mais il faudra encore attendre quelques semaines pour observer réellement les effets concrets de ce changement de législation qui aura un impact certain.

Numéro d'identification du communiqué : 608542990160a06e

Nouveau jeu de grattage Maxi Mots Croisés ! Grattez-le en ligne et tentez de gagner le jackpot de 250 000 € !

Jeux de grattage illiko sur FDJ : vous pouvez tous les gratter en ligne !

FDJ: téléchargez les applications mobiles de la FDJ, elles vous faciliteront la vie !