Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

47% des joueurs de poker en France jouent sur des sites illégaux.

  • Votre pays: France
  • Publié le : 14 février 2014 12 h 27 min
  • Expire : 965 jours, 14 heures
47% des joueurs de poker en France jouent sur des sites illégaux.

47% des joueurs de poker en France jouent sur des sites illégaux :

Alors que l’un des objectifs de l’ouverture à la concurrence des jeux en ligne en 2010 était de lutter contre l’offre illégale accessible sur la Toile, une récente étude de l’Observatoire des Jeux et de l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies montre qu’à l’heure actuelle, 47% des joueurs de poker français profiteraient de l’offre non régulée.

Si cette tendance montre un échec, au moins partiel du législateur français, il est bon de savoir pourquoi l’offre illégale tient toujours une place aussi importante sur le marché.

Une chose est certaine, pour la majorité des joueurs de poker, l’Arjel n’est qu’une Autorité de l’Etat pour percevoir des impôts sur leurs mises… et non pour les « protéger ». Il suffit pour s’en convaincre de parcourir les forums de poker et les slogans des joueurs, notamment celui-ci: l’Arjel m’a tué…

Bref, il y a un peu moins de 3 ans, l’Etat Français décidait d’ouvrir à la concurrence son secteur des jeux d’argent en ligne et de lui offrir un cadre juridique.

Parmi les objectifs du législateur, enfin selon lui, se trouvait la volonté de « protéger » les joueurs contre une offre illégale en créant l’ARJEL, un organisme délivrant les agréments aux opérateurs de jeux dignes de confiance pour les autoriser à proposer leurs offres de jeux aux Français.

Mais il semblerait que la loi du 12 Mai 2010 n’est pas pleinement atteint son objectif… La France est un pays de « rebelles » et le jeu du poker le prouve !

En effet, les résultats d’une étude menée conjointement par les deux Observatoires indiquent que l’offre illégale est loin d’avoir disparu.

Et oui, 23,5% des joueurs de poker en France joueraient aujourd’hui encore exclusivement sur des sites illégaux alors que 23,5% des joueurs français auraient pris l’habitude de jouer tantôt chez des opérateurs légaux, tantôt chez des opérateurs illégaux.

Cela signifie donc que les opérateurs agrémentés par l’ARJEL, qui ont accusé un net recul (-13%) de leur produit brut des jeux, ont encore une large clientèle à capter.

Il est d’ailleurs à noter que l’offre illégale est actuellement bien plus présente dans le poker que dans les paris sportifs ou hippiques.

L’étude montre effectivement que seulement 4,5% des parieurs se rendraient exclusivement sur des plateformes n’ayant pas le droit d’opérer en France pour miser sur des rencontres sportives (8,9% pour parier sur les courses de chevaux).

Si ce pourcentage est bien trop important déjà, il montre néanmoins que l’offre légale de paris sportifs et hippiques a su contenter les joueurs, une tendance pas du tout partagée pour l’offre de poker.

Quelles sont les raisons qui poussent une bonne partie des joueurs français de poker vers des sites illégaux ?

Alors d’abord, pour bien comprendre, si l’on devait résumer ces chiffres : 23,5% des joueurs jouent en permanence sur des sites de poker illégaux et 23,5% altèrent sites de poker légaux et illégaux.

Le VPN pour jouer au poker en ligne sur des sites illégaux a de beaux jours devant lui… A l’Etat Français et son Autorité qu’est l’Arjel d’offrir une « vraie » politique fiscale afin de récupérer ces « rebelles » du poker légal. Trop d’impôts tuent l’impôt et cela se constate même au poker en ligne !

Ensuite, la pauvreté de l’offre de poker en France expliquerait d’ailleurs la forte proportion de joueurs (47%) privilégiant les sites illégaux pour s’adonner à leur passion de ce jeu de cartes, ou tout du moins, pour y jouer de temps à autre.

Le manque d’attractivité financière des opérateurs agréés est ainsi souvent sanctionné par les joueurs, les sites illégaux proposant bien souvent des bonus plus intéressants pour les joueurs… et ne l’oublions pas, aucune taxe sur leurs mises.

De même, l’offre non régulée de poker propose de nombreuses variantes du jeu de poker que la loi française interdit. Les grands adeptes de certaines variantes se rendent donc naturellement vers les sites illégaux pour jouer comme ils le souhaitent, c’est l’évidence.

La majorité des joueurs pratiquant le poker sur les sites légaux et illégaux expliquent pour leur part leur choix par la difficulté de trouver des adversaires.

Et oui, beaucoup d’opérateurs peinent, à certaines heures, à remplir leurs tables virtuelles et il faut parfois patienter pour pouvoir jouer. Peu patients, certains fans préfèrent rejoindre les tables d’un site de poker non agrée où ils trouvent, à coup sûr, des adversaires.

D’autres joueurs, enfin, préfèrent profiter de l’offre non régulée en raison de l’adversité offerte. Et oui, depuis la loi du 12 Mai 2010, le niveau de poker a considérablement baissé chez la majorité des opérateurs agrées par l’ARJEL.

Cela s’explique bien entendu par le fait que les meilleurs joueurs français veulent se confronter aux meilleurs joueurs internationaux et se rendent donc sur des sites étrangers pour satisfaire leur besoin d’adrénaline.

Aussi, à l’heure où une simple connexion VPN suffit à se connecter anonymement à des salles de poker illégales, il semble compliqué pour le législateur français de mener efficacement la lutte contre l’offre non régulée qui attire tant de joueurs, sans compter les salles de poker qui se montent à tout va sur le Darknet et sa monnaie, le « Bitcoin ».

Néanmoins, ce dernier serait peut-être bien inspiré de laisser davantage de liberté aux opérateurs agréés quant à leur offre, mais aussi de revoir leur fiscalité afin qu’ils puissent accroître leur attractivité et donc capter tout ou partie des joueurs s’adonnant au poker sur les sites illégaux.

Ce serait assurément un bon début…

Numéro d'identification du communiqué : 99052fbc05ba8934

Ajouter un commentaire

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation. Patience !

Nouveau jeu de grattage Maxi Mots Croisés ! Grattez-le en ligne et tentez de gagner le jackpot de 250 000 € !

Jeux de grattage illiko sur FDJ : vous pouvez tous les gratter en ligne !

FDJ: téléchargez les applications mobiles de la FDJ, elles vous faciliteront la vie !