Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

Nintendo chute de 6% à la bourse de Tokyo.

  • Votre pays: France
  • Publié le : 23 janvier 2014 16 h 20 min
  • Expire : 156 jours, 17 heures
Nintendo chute de 6% à la bourse de Tokyo.

Nintendo au plus mal en Bourse après l’annonce des résultats 2013 :

Véritable pionnier dans l’univers vidéo-ludique, le constructeur japonais Nintendo traverse actuellement une période difficile et les résultats dévoilés il y a quelques heures ont causé une chute de 6% de l’action en Bourse de la société.

L’échec complet de sa dernière console de salon, la WiiU, mais également la concurrence de plus en forte des terminaux mobiles, semblent les deux principales raisons au déclin de la firme nippone.

Quand on pense jeux vidéo, on pense bien souvent à Nintendo tant le constructeur japonais a une image de pionnier dans l’univers vidéo-ludique.

Pourtant, le géant nippon vit actuellement de mauvais moments. En effet, il est déjà loin le temps où la console Wii caracolait en tête des ventes grâce à des familles et un public féminin enfin prêts à découvrir les jeux vidéo.

Nintendo chute de 6% à la bourse de Tokyo :

Aujourd’hui, Nintendo est dans la tourmente et les chiffres annoncés la semaine dernière par les têtes pensantes de la firme nippone laissent craindre le pire.

Alors qu’un gain de 55 milliards de yens était initialement espéré par Nintendo, c’est finalement sur une perte nette de 25 milliards de yens (soit environ 200 millions d’euros) que le géant du jeu vidéo va conclure son exercice.

Et ses chiffres catastrophiques n’ont pas traîné à faire chuter la valeur de l’action en Bourse puisque si celle-ci a connu une baisse de 18% à certains moments de la journée, elle a finalement évité le pire pour clore à la fermeture à -6,14%.

Mais qu’a-t-il bien pu se passer pour que Nintendo voit sa capitalisation fondre de 80% lors des dernières années ?

En réalité, le géant nippon avait opté pour la stratégie gagnante en lançant la Wii, une console de salon accessible et qui a su séduire tous les joueurs avides de parties funs entre amis.

Par contre, sa grande erreur fut de poursuivre sur ce chemin avec la sortie de la WiiU. Preuve de l’échec commercial de cette machine, Nintendo n’a écoulé sur l’année 2013 que 2,8 millions d’unités de sa WiiU et ce, malgré une politique de prix attractive.

Dans le même espace de temps, Nintendo espérait encore commercialiser 9 millions de consoles. Le nombre de jeux vendus a malheureusement suivi la même courbe.

Il faut dire que la dernière née des consoles de salon Nintendo brille par la pauvreté de son catalogue, la majorité des gros titres ne sortant pas sur WiiU alors que les licences fortes de Nintendo (Mario, Yoshi, Donkey Kong) ont beaucoup de mal à arriver sur la console.

Il semblerait d’ailleurs que les joueurs attendaient plus de la puissance que de l’accessibilité pour les consoles next-gen puisque la PS4 de Sony, comme d’ailleurs la Xbox One de Microsoft ont connu un excellent départ.

Mais la WiiU n’est que le symbole des difficultés connues par Nintendo puisque la 3DS n’a pas non plus atteint les objectifs fixés par son constructeur.

Avec “seulement” 13,3 millions d’exemplaires ayant trouvé preneur (contre 18 millions espérés), la 3DS a également plombé le bilan du géant japonais.

Néanmoins, Nintendo n’a-t-il pas là tout simplement mal estimé la concurrence en place ? En effet, car les résultats pour la console 3DS sur le marché actuel semblent probants puisque les terminaux mobiles sont simplement venus redistribuer les cartes.

Et oui, le public féminin et les joueurs en quête d’accessibilité se sont le plus souvent tournés vers les smartphones et les tablettes, les terminaux mobiles offrant pléthore de jeux de qualité et peu chers.

D’ailleurs, à l’heure où Nintendo a besoin de solutions pour relancer son activité, il ne serait pas du tout surprenant de voir quelques héros phares de Nintendo (Mario, Luigi, Peach,…) déferler sur les terminaux mobiles via des applications made in Nintendo.

De toute manière, avec une console de salon qui ne connaîtra plus le succès, Nintendo est bien obligé à chercher des solutions autres pour être de nouveau dynamique.

On dit souvent en bourse que le “marché” a toujours raison. A Nintendo de l’écouter et vu la chute de ses actions, le constructeur est obligé de revoir ses stratégies sous peine de voir le prix de ses actions fondre comme du beurre au soleil.

Et si l’on n’ose pas penser qu’une nouvelle console de salon sera prévue avant quelques années, on peut imaginer que Nintendo développe une stratégie axée vers les appareils mobiles intelligents…

Reste à voir si une telle stratégie pourrait suffire à Nintendo pour enfin retrouver le chemin de la croissance à moyen terme.

Numéro d'identification du communiqué : 68252e088e689cb0

Ajouter un commentaire

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation. Patience !

Nouveau jeu de grattage Maxi Mots Croisés ! Grattez-le en ligne et tentez de gagner le jackpot de 250 000 € !

Jeux de grattage illiko sur FDJ : vous pouvez tous les gratter en ligne !

FDJ: téléchargez les applications mobiles de la FDJ, elles vous faciliteront la vie !