Crash Bandicoot 4 It’s About Time, notre test et avis sur ce jeu vidéo !

Crash Bandicoot 4 It’s About Time, notre test et avis sur ce jeu vidéo

Qui l’eut cru, plus de 20 ans après, on va enfin savoir ce qui arrive à Crash Bandicoot après ses aventures dans Crash Bandicoot 3 : Warped (1998) !

« Il était temps » comme l’indique si bien le nom de ce nouvel opus. On aurait pu croire que le célèbre marsupial coulait des jours paisibles sur sa plage paradisiaque… mais il n’en était finalement rien.

Découvrez notre avis dans ce test sur le jeu vidéo Crash Bandicoot 4 It’s About Time développé par Toys for Bob : est-il un digne successeur des jeux vidéo Crash Bandicoot de Naughty Dog ?

Crash Bandicoot 4 It’s About Time, notre test et avis sur ce jeu vidéo.

Failles spatio-temporelles, destruction de l’univers et mécanique quantique ?

Les aventures se suivent et se ressemblent et l’on sait bien qu’un héros de jeu vidéo n’est jamais tranquille très longtemps !

En effet, si dans le monde réel, l’attente a été longue depuis les aventures de Crash Bandicoot 3 Warped, il n’y a eu aucune ellipse dans Crash Bandicoot 4 It’s About Time qui prend place juste après ce qu’il s’est passé dans le titre de 1998.

Le Dr. Neo Cortex n’a pas dit son dernier mot et bénéficie de l’aide de son partenaire N. Tropy pour chercher à détruire l’univers.

Dans cet opus, Crash et sa sœur Coco vont donc devoir partir à la recherche de 4 masques quantiques (Ika Ika, Lani-Loli, Akano et Kupuna-Wa) pour rétablir l’ordre dans l’espace-temps de l’univers, rien que ça !

Ce titre suit néanmoins l’avis général sur l’histoire de la saga Crash Bandicoot : le scénario n’est clairement qu’un prétexte auquel on accorde peu d’attention.

Une fatalité qui n’est pas si rebutante que cela puisqu’on ne se lance généralement pas dans Crash Bandicoot 4 It’s About Time pour ça !

Du Crash Bandicoot à l’ancienne, pas de nouveautés ?

La nostalgie est toujours un bon moyen pour parler aux joueurs de jeux vidéo de la première heure.

Les heures de gloire de Crash Bandicoot étant restées dans les années 90 avec Naughty Dog, ce test nous a montré que Crash Bandicoot 4 It’s About Time était bien plus qu’un clin d’œil à cet âge d’or du platformer 3D.

Garder les fondamentaux (jeu de plateformes 3D sans contrôle de caméra), ne pas trop prendre de liberté, … dans ce jeu vidéo on retrouve les sensations des anciens Crash Bandicoot.

En termes de gameplay, il s’agit véritablement d’une suite logique puisque Crash repart avec son attirail amassé dans le troisième titre de la saga.

La nouveauté réside donc dans l’utilisation judicieuse de ces fameux masques quantiques qui permettront de se tirer de certaines situations : un vent de fraîcheur qui donne un vrai coup de peps à Crash Bandicoot 4 It’s About Time.

Vous partez donc à la conquête de magnifiques niveaux esthétiquement très différents (jungles tropicales, village chinois, carnaval, montagnes enneigées, etc).

La beauté des lieux est égale à la complexité des défis proposés par ce jeu de plateformes : glissez, courez sur les murs et utilisez les nouvelles mécaniques des masques quantiques (apparition d’objets, contrôle de gravité, ralentissement du temps et tornade infinie) au bon moment !

On regrette néanmoins de ne pas avoir la main sur les choix des masques qui nous sont imposés par le jeu à chaque situation.

Certains ne diront peut-être pas non à cette simplicité, car Crash Bandicoot 4 It’s About Time est un jeu vidéo qui offre du challenge.

Des morts ? Il y en aura… Beaucoup ! Un résultat dont les conséquences dépendront beaucoup de la difficulté que vous aurez choisie : vies illimitées (mode Moderne) ou jeu vidéo classique avec un certain nombre de vies (version Rétro).

Fort d’un level design impressionnant, certains niveaux du jeu vidéo Crash Bandicoot 4 It’s About Time seront véritablement intransigeants avec vous, de quoi faire monter votre frustration à force d’échouer, tout en vous procurant une sacrée sensation d’accomplissement une fois la difficulté surmontée !

L’histoire principale n’est que la partie émergée de l’iceberg – 100% ou rien !

Si vous vous contentez de simplement finir l’histoire principale de Crash Bandicoot 4 It’s About Time avant de l’abandonner, vous vous êtes trompé de jeu vidéo !

La majeure partie de la richesse de ce jeu réside effectivement dans le challenge du 100% (collecter toutes les gemmes, découvrir tous les stages bonus, débloquer tous les skins, etc.), ce qui vous prendra sûrement bien plus que 50 heures.

On pense en particulier aux niveaux flashback dont l’accès est particulièrement complexe puisqu’il vous faudra récupérer des cassettes dans certains niveaux sans mourir une seule fois.

Autant vous dire que platiner Crash Bandicoot 4 It’s About Time ne se fera pas en une vingtaine d’heures !

Crash, Tawna, Dingodile ou Cortex ?

Ça y est, Crash Bandicoot 4 It’s About Time s’y est mis aussi ! Jouer à ce jeu vidéo n’implique en effet pas nécessairement de jouer l’iconique Crash Bandicoot.

En premier lieu, vous aurez le choix d’incarner Coco ou Crash pour le déroulé de l’aventure (un choix qui n’impactera pas votre gameplay mais simplement le skin du personnage).

En second lieu, dans cet opus, vous pourrez arpenter certains niveaux bonus en incarnant d’autres personnages : Tawna, Dingodile et Dr. Néo Cortex ont chacun leur compétence unique (aspirateur à caisses, grappin ou transformer les ennemis en plateformes), et évoluent en parallèle dans des niveaux déjà parcourus, apportant un autre point de vue sur ce que l’on a déjà traversé avec Crash et Coco.

Speedrun et mode multijoueur

Si l’on tire jusqu’au bout de ce que ce jeu vidéo nous propose, nous avons également fait le test des deux derniers modes proposés par Crash Bandicoot 4 It’s About Time :

  • Le mode time trial : il ne s’agit ni plus ni moins qu’une version speedrum de Crash Bandicoot 4 It’s About Time où il n’y a aucun checkpoint et où vous n’avez qu’une seule vie ;
  • Le mode multijoueur : jouer à deux ou à quatre joueurs en local. Un mode assez décevant qui se résume à du tour par tour à qui fera le meilleur temps.

Points forts et points faibles : notre avis après le test de Crash Bandicoot 4 It’s About Time

Points forts :

  • Les masques quantiques apportent une vraie nouveauté au gameplay ;
  • Un véritable challenge ;
  • Un bon vent de nostalgie au niveau de la sensation générale qui rappelle un bon jeu Crash Bandicoot et fait honneur à la licence ;
  • On apprécie l’ajout du mode « Moderne » avec vies infinies tout en laissant la possibilité à certains joueurs de choisir le mode « Rétro » ;
  • Durée de vie impressionnante pour terminer le jeu à 100% ;
  • De superbes graphismes dans des environnements sublimes dictés par une direction artistique très réussie.

Points faibles :

  • Maniabilité pas toujours optimale avec une caméra parfois peu adaptée ;
  • L’utilisation des masques quantiques trop guidée ;
  • Le contenu additionnel (niveaux parallèles avec Tawna, Dingodile ou Cortex, mode multijoueur) est oubliable à notre avis ;
  • Des bugs de collisions et de hitbox, ce qui peut rendre l’expérience assez frustrante pour de mauvaises raisons.

Après ce test, nous pouvons facilement dire que notre avis sur Crash Bandicoot 4 It’s About Time est plutôt positif ! Il s’agit d’un bon jeu vidéo qui s’inscrit à merveille dans la licence Crash Bandicoot, pari réussi donc pour Toys for Bob.

Si l’expérience de gameplay peut nous laisser nous questionner sur la date de sortie du titre, l’expérience n’en est pas moins mauvaise, bien au contraire.

Rien de bien innovant, mais Crash Bandicoot 4 It’s About Time est diablement efficace et on vient facilement en redemander pour chercher à atteindre 100% dans cet univers bariolé et cartoon à l’humour rocambolesque !

À vous de faire le test pour vous faire votre propre avis ! Crash Bandicoot 4 It’s About Time est un jeu vidéo qui en vaut la peine si vous êtes amateur de jeux de plateformes à platiner.

Vidéo en français de Crash Bandicoot 4 It’s About Time – Merci à Galax !

Retour haut de page