Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

Options binaires, arnaque de certains sites

  • Votre pays: France
  • Publié le : 15 mai 2014 14 h 33 min
  • Expire : 499 jours, 7 heures
Certains sites d\'options binaires arnaquent des particuliers crédules.

Options binaires, arnaque de certains sites, attention :

Si le trading d’options binaires s’est largement démocratisé ces dernières années, sont aussi apparus de nombreux sites proposant de trader des options binaires qui s’avèrent loin d’être recommandables, qui arnaquent même.

En effet, souhaitant profiter de la crédulité de certains traders débutants, ces sites ont pour unique vocation d’extorquer au trader des sommes d’argent les plus importantes possibles…

Et en général, ces arnaques fonctionnent plutôt bien puisque les plaintes déposées auprès des autorités en charge du secteur financier se multiplient.

Depuis maintenant quelques années, le trading d’options binaires sur la Toile fait de plus en plus d’adeptes. Il faut dire que beaucoup de gens se prennent à rêver à des gains considérables avec ce type de trading, ce qui est vrai d’ailleurs, mais que pour les professionnels généralement issus du Forex.

Le trading d’options binaires en ligne est très accessible puisqu’il suffit d’ouvrir un compte, d’y déposer de l’argent puis de « pronostiquer » sur la hausse ou la baisse du cours d’un actif avant une échéance donnée.

Et les montants remportés, ou perdus le souvent par des boursicoteurs débutants, peuvent être importants puisque les gains en cas de trade gagnant correspondent environ à 85% de la mise effectuée, alors qu’en cas de trade perdant, c’est l’intégralité de la mise qui est perdue.

Aussi, parce que l’humain voit toujours les gains possibles quitte à ôter de son esprit la possibilité de perdre de l’argent, il est facile pour les brokers d’options binaires de convaincre des débutants de venir jouer sur leur plateforme.

BFM Markets (et bien d’autres) en ligne de mire pour ses arnaques :

Ainsi, plutôt que d’agir par mail pour communiquer, certains brokers tels que BFM Markets démarchent (ou harcèlent) maintenant les futurs traders par téléphone avec un argumentaire simple : « Nous sommes des professionnels de la finance et nous allons vous aider à faire fructifier votre argent ».

Par ce biais, des brokers mal intentionnés parviennent à arnaquer de nouveaux traders en herbe de se lancer dans l’aventure du trading d’options binaires.

Le plus souvent, ces derniers proposent d’investir des sommes rondelettes comprises entre 500 et 5000€, voire même jusqu’à 50.000€, puis expliquent que le trading d’options binaires est « comme le poker », preuve du manque de connaissance de la finance des individus opérant derrière ces brokers « arnaqueurs ».

Ils invitent alors le cambiste débutant à multiplier les trades avec de petites sommes sur du très court terme (environ 20 minutes), tout en conseillant les contrats d’options à souscrire qui s’avèrent le plus souvent tous perdants à échéance.

Passée cette étape et une première perte d’argent, ils proposeront souvent au trader débutant de leur confier le reste de l’argent disponible sur le compte pour qu’ils fassent eux-mêmes fructifier les finances du débutant.

Rassuré, Philippe, un Belge de 48 ans, a par exemple confié 4000€ à BFM Markets et a vu cette somme disparaître en 22 minutes, chronomètre en main…

Bien entendu, son argent perdu, plus personne ne daigne lui répondre chez BFM Markets, le site d’options binaires ayant tout simplement réussi à arnaquer un individu supplémentaire.

Et BFM Markets est loin d’être le seul broker à agir ainsi puisque, de nombreuses plaintes ont été déposées ces dernières semaines auprès de l’Autorité des Services et Marchés Financiers (Belgique), mais aussi de l’Autorité des Marchés Financiers (France).

Et c’est toujours le même processus qui est suivi par ces brokers indélicats: arnaquer les personnes qui se sont faites happées par les belles pages d’accueil des sites d’options qui promettent monts et merveilles…

Pourtant, tous ont le droit d’opérer en tant que tel puisque tous sont sous couvert d’une régulation étatique, bien moins regardante que celle en vigueur en France ou en Belgique.

Ainsi, il faut toujours se méfier d’un broker quand celui-ci est régulé à Hong-Kong ou bien dans certains paradis fiscaux des Caraïbes.

C’est d’ailleurs pour aider les particuliers souhaitant se lancer dans le trading d’options binaires en ligne que l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) propose sur son site Internet une liste des sites d’options binaires non autorisés dans l’Hexagone.

Cette liste noire comprend bien entendu BFM Markets et bon nombre de ses concurrents. En revanche, des sites comme OptionWeb et TopOption, régulés en France et reconnus pour leur grande transparence, ne font pas partie de cette liste noire.

A noter que l’AMF recommande aussi à tous de faire attention aux sites menant de vastes campagnes de communication publicitaires sur la Toile, et de bien se renseigner sur un broker avant d’y déposer de l’argent.

Vous l’avez compris, le trading d’options binaires nécessite aujourd’hui de bien veiller au choix du broker et de ne pas déposer de l’argent chez le premier venu. Vous risquez une arnaque bien ficelée…

Ceci est d’autant plus vrai que beaucoup de brokers indélicats sont intouchables puisqu’ils profitent simplement d’une législation moins regardante pour exister légalement, et il est ensuite difficile de sanctionner les pratiques de démarchage commercial même si elles sont avérées.

Autant dire que les plaintes aboutissent rarement et que mieux vaut ne pas se tromper dès le moment où vous choisissez le site d’options binaires auquel vous accordez votre confiance.

Mis à jour 2016: A noter que le trading d’options binaires et sur le forex présente des risques d’addiction et de perte de votre capital initial.

Numéro d'identification du communiqué : 5853657dad06c6b

Nouveau jeu de grattage Maxi Mots Croisés ! Grattez-le en ligne et tentez de gagner le jackpot de 250 000 € !

Jeux de grattage illiko sur FDJ : vous pouvez tous les gratter en ligne !

FDJ: téléchargez les applications mobiles de la FDJ, elles vous faciliteront la vie !