Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

Jeux de grattage Illiko de la FDJ.

Counter Strike Global Offensive, un jeu d’argent ?

  • Votre pays: France
  • Publié le : 1 août 2016 14 h 56 min
  • Expire : 1315 jours, 8 heures
Counter Strike Global Offensive, un jeu d\'argent ?

Counter Strike Global Offensive, un jeu d’argent ?

Lancé le 21 août 2012 sur PC et sur consoles de salon, Counter Strike Global Offensive a rapidement rencontré le succès. Il faut dire que les développeurs de Valve ont mis le paquet en matière de contenus (cartes et armes principalement) pour convaincre les hardcore gamers mais aussi les amateurs de FPS.

Seulement voilà, depuis peu, l’image du titre est largement écornée. En effet, un joueur a décidé de porter plainte contre Valve reprochant à l’entreprise d’avoir laissé Counter Strike Global Offensive devenir un titre ouvrant la porte à un « marché de jeux d’argent illégaux sur Internet ». Peut-on réellement lui donner tort ?

Les skins, l’élément qui offre une nouvelle dimension à Counter Strike Global Offensive

Afin d’accroître un peu plus encore la rentabilité du jeu vidéo Counter Strike Global Offensive, les équipes de Valve ont décidé le 13 août 2013 de proposer aux joueurs de personnaliser leurs armes en achetant des « skins ».

Si cette stratégie semblait vouer à faire rentrer quelques deniers supplémentaires dans les caisses du développeur du jeu, personne ne pouvait, à son lancement, imaginer que cette nouveauté rencontrerait un succès aussi important.

En effet, les mises à jour régulières proposant de nouveaux skins ont contribué à faire de ces personnalisations de véritables éléments pour être à la mode lorsque l’on joue à Counter Strike Global Offensive.

Désormais, de nombreux joueurs recherchent donc le skin qui rendra leurs armes uniques. Les prix s’envolent donc, certains gamers étant prêts à mettre beaucoup d’argent sur la table pour personnaliser leur arme principale de Counter Strike Global Offensive.

Si Valve a bien tenté de limiter le prix d’un skin à 400 dollars, rien n’y a fait puisque les prix ont grimpé jusqu’à atteindre 30 000 dollars à ce jour.

Il faut admettre que plusieurs sites, non liés au développeur du jeu, ont été créés sur Internet et proposent aux joueurs d’acheter, d’échanger ou même de parier leurs skins.

Qui aurait pu penser qu’un simple élément de personnalisation – le skin choisi n’influence en rien quant aux performances de l’armepropulse de la sorte le FPS ?

Vidéo: attention, les skins du jeu Counter Strike Global Offensive sont de l’argent réel

L’émergence d’un véritable marché de jeux d’argent illégaux

Eh oui, même si cela a de quoi surprendre, le succès des skins Counter Strike Global Offensive est à l’origine d’un véritable marché sur la Toile.

Selon le spécialiste américain du jeu vidéo en ligne et de l’eSport, Narus Advisors, le marché des sites de paris, de loteries et d’achats d’éléments de personnalisation du célèbre FPS pèserait à ce jour 7,4 milliards de dollars et celui-ci ne serait pas encore mature, c’est dire le potentiel

Les possibilités ne manquent pas pour « utiliser » ces objets virtuels étant donné que leur valeur monétaire – désormais connue du plus grand nombre – est réelle.

Ainsi, s’il est possible de simplement les échanger, il est également envisageable de les parier sur des parties professionnelles de Counter Strike Global Offensive ou bien même de les jouer en ligne à la loterie ou dans un casino virtuel.

Aujourd’hui, les skins sont facilement revendables contre de l’argent sonnant et trébuchant, une véritable problématique puisque cela signifie que tous les joueurs de Counter Strike GO peuvent « potentiellement » tirer des revenus de leurs parties.

Ceci signifie donc que des comportements addictifs pourraient se développer, une menace prise très au sérieux outre-Atlantique puisque les Etats-Unis freinent généralement des deux pieds lorsqu’est abordé l’épineux problème des jeux d’argent en ligne.

Les paris Counter Strike Global Offensive truqués ?

Si le développement des skins Counter Strike Global Offensive commençait à inquiéter, le récent scandale en lien avec les paris autour du jeu de tir à la première personne a placé l’information à la Une de la presse spécialisée.

D’ailleurs, Valve mais aussi Twitch, le service de streaming de VOD de jeux vidéo ont profité de la tribune qui leur a été offerte pour clairement faire connaître leur opposition aux sites de paris qui poussent comme des champignons sur la Toile.

Ces derniers, pour se faire connaître et pour capter le plus grand nombre de joueurs, n’hésitent d’ailleurs pas à payer au prix fort les joueurs professionnels et les YouTubers les plus célèbres pour que ces derniers intègrent dans leurs dernières vidéos un petit coup de promotion pour leur plateforme.

Seulement voilà, cela a donné lieu à un véritable scandale qui a égratigné quelque peu la licence Counter Strike alors qu’elle n’y est pas pour grand-chose.

En effet, deux importants YouTubers, TmarTn et ProSyndicate, ont fait de la publicité pour un site de paris spécialisés dans les skins Counter Strike Global Offensive. Toutefois, ces derniers ont totalement « omis » de dire qu’ils en sont les propriétaires !

En « oubliant » d’indiquer qu’il s’agissait de vidéos à fins promotionnelles, ils n’ont en tout cas pas respecté les règles du Federal Trade Commission Act et s’exposent à de lourdes sanctions.

Reste maintenant à savoir à quelle sauce la justice américaine va les déguster, mais aussi à voir quelles solutions vont être trouvées pour réguler ce nouveau marché crée parallèlement au jeu Counter Strike Global Offensive.

Numéro d'identification du communiqué : 5825790a7184d3df

FDJ: téléchargez les applications mobiles de la FDJ, elles vous faciliteront la vie !

Jeux de grattage illiko sur FDJ : vous pouvez tous les gratter en ligne !

BANNIERE ILLIKO V2 300X600 JUILLET 2014