Gold farming : World of Warcraft, comment jouer sans jamais dépenser 1 euro ?

Gold farming : World of Warcraft, comment jouer sans jamais dépenser ?

Marre de payer votre abonnement et vos jeux sur World of Warcraft ? Il est pourtant possible de jouer sur Azeroth gratuitement depuis plusieurs années.

On vous arrête toute suite, il n’y a rien d’illégal là-dedans ! Cette possibilité a été mise en place par Blizzard depuis 2015 sur les serveurs européens.

Contre vos précieuses pièces d’or, vous pourrez vous acheter un précieux jeton qui vous permettra d’ajouter du temps de jeu à votre compte.

World of Warcraft, comment jouer sans jamais dépenser 1 euro ?

Payer son abonnement avec de l’argent in game, c’est bien beau, mais vous… vous ne croulez pas sous l’or ! On a alors peut-être la solution pour jouer à World of Warcraft sans jamais à avoir dépenser 1 euro !

Si vous ne comptez pas vos heures sur le jeu, que farmer (un peu) ne vous fait pas peur, aborder World of Warcraft Shadowlands façon gold farming fera certainement du bien à votre portefeuille !

Jouer à World of Warcraft gratuitement : comment est-ce possible ?

Mis en place il y a quelques années déjà, celui qui est désormais au sommet de l’économie sur World of Warcraft, c’est lui : le jeton (aussi appelé « token »). Ce jeton vous donne accès à 30 jours de jeu sans avoir à débourser de l’argent réel.

Le principe derrière le fonctionnement de celui-ci est plutôt simple. Le jeton est un petit item que vous pouvez acheter à l’hôtel des ventes (il a son onglet dédié en bas à gauche des menus de celui-ci) et qui symbolise une transaction entre 2 joueurs :

  • le premier (vous) dépensera ses précieuses pièces d’or (po) pour récupérer un jeton et ainsi avoir accès à davantage de temps de jeu ;
  • le second aura préalablement acheté ce jeton avec de l’argent réel (20 €) qu’il pourra mettre en vente à l’hôtel des ventes pour ainsi recevoir en échange des po directement dans le jeu.

Interface d’achat du jeton WoW directement sur l’hôtel des ventes en jeu.

Interface d’achat du jeton directement sur l’hôtel des ventes en jeu.

Remarque : un jeton peut également être converti en argent (13 €) dans votre porte-monnaie virtuel sur la boutique virtuelle Blizzard. Cela peut vous permettre d’acheter tout ce qui s’y trouve : mascotte, monture, sésame mais également une prochaine extension de WoW.

Le jeton WoW prend la forme d’un objet comme un autre dans votre sac.

Le jeton prend la forme d’un objet comme un autre dans votre sac.

Le prix du jeton fluctue ainsi en fonction de l’offre et de la demande. S’il avait pu atteindre des sommes considérables (environ 400 000 po) en début d’année 2018, son cours a fort heureusement chuté et tournait autour de 160 000 po à la sortie de Shadowlands.

Pour jouer gratuitement à WoW, il vous « suffit » donc d’amasser suffisamment d’argent en Azeroth pour vous payer un jeton qui financera un mois de jeu.

Changer sa façon de jouer !

Le jeton est inatteignable pour des joueurs occasionnels ? Sauf que voilà… Si jamais amasser autant de po pour se payer son jeton était si facile, le prix ne resterait pas si bas.

Il est quasiment impossible avec une façon classique de jouer à World of Warcraft afin d’arriver à récolter assez de gold pour vous payer un abonnement.

Si certains joueurs de guilde peuvent se permettre de faire payer (très cher) des joueurs isolés pour les emmener en raid ou en MM+, il y a fort à parier pour que vous ne fassiez pas partie de la première catégorie.

C’est là qu’entre en jeu le gold farming !

On peut le définir simplement par une façon de jouer à WoW tournant autour du gain de po. Il peut cependant revêtir bien des formes et si vous n’adhérez pas à toutes, une seule peut suffire pour vous faire gagner une bonne quantité de po !

Remarque : on parle gold farming, gold making, farming de gold ou farming de po, vous rencontrerez sûrement ces termes si vous creusez davantage le sujet.

Farming de gold : un travail de longue haleine

Mais mieux vaut être préparé mentalement : c’est quelque chose qui vous prendra du temps.

Que ce soit pour amasser des objets à vendre ou des connaissances en goldmaking, on ne farm pas de quoi se payer son jeton en une heure du jour au lendemain. Si vous ne prenez pas plaisir à aller chercher vos po, il y a fort à parier qu’il sera également difficile pour vous de tenir la cadence.

Vous devez donc vous préparer à passer du temps à apprendre, farmer, analyser votre marché, vendre et recommencer quand vous voyez que tout ne s’est miraculeusement pas vendu en 24 heures.

En fonction de votre efficacité, cela pourra donc vous prendre plus ou moins de temps pour arriver à vous payer un jeton. À vous de peser le pour et le contre, mais soyez conscient que cela devra faire partie intégrante de votre expérience de jeu chaque semaine.

Êtes-vous prêts ? Passer du temps pour acquérir ce fruit rêvé du jeton ne vous fait pas peur ? Vous êtes déterminés à arrêter de dépenser de l’argent réel pour payer votre abonnement ? Alors place à la pratique !

Gold making : pourquoi ça marche ?

Pour que vous puissiez vendre, il faut qu’il y ait un acheteur. Mais que se passe-t-il vraiment de l’autre côté du miroir ?

Ces gamers sont-ils vraiment tous des flemmards ?

Parce qu’elle est là la vraie raison se cachant derrière votre future fortune. Ces objets que vous allez vendre, ce sont des items qu’un joueur n’aura pas voulu aller chercher de lui-même.

C’est en commençant à plonger dans le gold making qu’on se rend très vite compte à quel point la flemme de certains peut être la raison de la fortune d’autres !

Tous les joueurs ne sont peut-être pas des flemmards (la preuve, vous êtes là !), mais vous allez clairement tirer profit de ces personnes pour très bientôt acheter votre jeton !

« Pourquoi ça se vendrait ? »

À votre tour donc de rentrer dans la tête de vos futurs acheteurs. Pourquoi est-ce qu’un objet se vendrait ? Est-ce pour :

  • de l’esthétique (une monture, une apparence d’équipement, une mascotte mignonne) ?
  • réaliser un Haut-Fait ?
  • augmenter ses compétences de métiers ?
  • être utile en raid ou en donjon sur Shadowlands (nourriture, flacon, renforcement d’armure, …) ?
  • etc.

Il peut exister mille et une explications pour justifier la vente d’un objet.

Cherchez donc les items qui seront utiles à un joueur et vous saurez que vous pourrez ensuite en tirer un prix supérieur à ce qu’en dira un vendeur PNJ. Pour cela, il existe un add-on qui pourra énormément vous aider

Installer l’add-on indispensable : TradeSkillMaster

Même si vous n’êtes pas un fervent utilisateur d’add-on, vous ne pourrez pas vous passer de celui-ci. Indispensable n’est pas une exagération : sans TradeSkillMaster, vous risquez d’abandonner le gold farming à une vitesse record tant cela vous compliquerait la vie.

« Qu’est-ce que ça vaut ? »

Ne vous laissez plus abuser par ce que vous proposent les PNJ vendeurs, ce sont des charlatans et de grands arnaqueurs ! Ce que vous avez dans vos sacs vaut bien plus cher que ce qu’ils vous proposent !

TradeSkillMaster (ou TSM) est pour résumer l’add-on qui connait le prix du marché de tous les items vendables dans le jeu WoW. Finalement, il répondra à la question à 1 million : mais qu’est-ce que ça vaut ?Infobulle qui s’affichera en survolant chaque objet que vous pouvez vendre.

Infobulle qui s’affichera en survolant chaque objet que vous pouvez vendre.

Beaucoup d’informations supplémentaires viennent polluer votre espace visuel ! Pour comprendre simplement toutes ces nouvelles valeurs affichées :

  • Le « Prix de rachat min » est la valeur la plus basse à laquelle l’objet est vendu en ce moment-même à l’hôtel des ventes. Celui-ci est à comparer impérativement à la « Valeur marchande moyenne de la région » pour voir si le prix actuel de l’item à la vente est inhabituel ou non. La valeur marchande moyenne est une moyenne sur le prix de mise en vente de l’objet des derniers jours. 
  • Cette même « Valeur marchande moyenne de la région » est à mettre en perspective avec la « Moyenne des ventes de la région » pour évaluer si ces valeurs sont faussées ou non (pour un marché lent où les ventes sont peu nombreuses, on peut se méfier de la valeur marchande fixée par les joueurs tous les jours sans que cela ne débouche nécessairement sur des ventes car l’objet n’a finalement jamais été acheté pour ce prix-là).
  • La « Moyenne quotidienne vendue » est également intéressante pour vous faire une idée de comment se vend l’objet que vous voulez vendre. On peut aller de 0,01 avec un objet de transmogrification jusqu’à plusieurs centaines voire milliers (en fonction de la population de votre serveur) pour des composants d’artisanat de Shadowlands.

Cette interface peut être effrayante au début, mais vous vous y ferez très rapidement, nous pouvons vous l’assurer !

Remarque : cet add-on est disponible à la fois sur World of Warcraft Shadowlands et sur WoW Classic. Si le gold making avait moins la côte en 2004 à Vanilla, l’expérience sur Classic a rattrapé le retail de ce côté-là.

Comment ça marche ?

L’installation de cet add-on est un peu différente et vous demandera, en plus du téléchargement de l’add-on, de créer un compte sur le site de TSM et de télécharger une application de bureau (c’est elle qui se chargera de scanner les prix de l’hôtel des ventes dès que vous la lancerez).

Application de bureau TSM.

Application de bureau TSM.

Astuce : il est bien de lancer l’application avant chaque session de jeu pour avoir les informations sur les prix les plus à jour possible.

Si l’application tourne en fond lors de longues sessions, un simple « /reload » vous permettra de mettre à jour les informations directement en jeu sans avoir à relancer World of Warcraft.

Une fois cela fait, votre interface de jeu vous surprendra peut-être à divers endroits : boîte aux lettres, hôtel des ventes, interface de craft, bulle d’information sur les objets, … tout est modifié pour mettre en avant ce qui vous intéresse maintenant le plus : les golds.

Nouvelle interface de la boîte aux lettres pour simplifier la récupération du courrier et la lisibilité de vos ventes.

Nouvelle interface de la boîte aux lettres pour simplifier la récupération du courrier et la lisibilité de vos ventes.

Remarque : vous pouvez à tout moment basculer de l’interface WoW à celle de TSM en cliquant sur le bouton « interface WoW » en haut à droite de la fenêtre concernée.

Les 2 fonctionnalités qui vont principalement vous intéresser ici sont les nouvelles infobulles de chaque objet (présentées plus haut) ainsi que l’interface de l’hôtel des ventes qui vous permettra de mettre vos objets en vente bien plus efficacement.

Mise en vente simplifiée et accélérée avec TSM.

Mise en vente simplifiée et accélérée avec TSM : l’add-on va d’abord scanner vos sacs puis vous pourrez poster vos enchères. Il vous suffira d’appuyer frénétiquement sur « Mise en vente » pour poster vos objets en vente en un rien de temps !

Astuce : vous pouvez voir l’évolution de vos finances via un graphique que vous met à disposition TSM. Pour cela il vous suffit de cliquer sur l’icône autour de votre minimap correspondant à TSM.

Plus de fonctionnalités ?

TradeSkillMaster étant un add-on très complet, il dispose de nombreuses fonctionnalités que vous pourrez découvrir à loisir mais qui ne seront pas du tout nécessaires pour débuter en farming de po.

Vous pouvez par exemple créer entièrement des groupes de ventes et d’achats d’items pour rendre l’add-on plus intelligent. En clair, l’empêcher de mettre en vente un objet dont la valeur de rachat minimum est trop basse selon vos critères par rapport à la valeur moyenne du marché par exemple.

L’add-on est cependant pour l’instant très bien réglé par défaut et vous conviendra parfaitement dans un premier temps si vous ne voulez pas trop vous embêter.

Nous vous conseillons d’en rester à la simplicité pour le moment puis de creuser par vous-même une fois que vous aurez bien pris en main les fonctionnalités basiques de l’add-on.

TradeSkillMaster.

8 conseils pour bien débuter en gold making

Le gold making est une discipline qui, comme nous vous l’avons dit plus haut, demande beaucoup d’apprentissage.

C’est finalement un combiné d’astuces en tout genres qui feront que vous pourrez petit à petit acheter vos jetons, mois après mois. Voici ci-après quelques premières indications pour débuter dans les meilleures conditions.

Créer un « personnage-banque »

C’est la façon la plus simple de pouvoir gérer vos golds efficacement. Avoir un personnage que vous laisserez dans un hôtel de vente de capitale vous simplifiera grandement la vie (dans le milieu du gold making, on parle de « Mule » pour qualifier ce personnage-banque).

Ses inventaires seront entièrement dédiés à vos ventes et il vous suffira de lui envoyer par courrier depuis vos autres personnages tout ce que vous souhaitez vendre à l’avenir. Pas besoin de lui faire gagner de l’expérience, un simple niveau 1 vous suffira !

Un petit passage quotidien pour relever votre boîte aux lettres et remettre les objets en vente, et le tour est joué ! Vous pourrez ensuite vous déconnecter aussitôt. C’est aussi simple que ça et cela ne vous prendra que quelques minutes.

La fortune derrière les vieilles extensions

Une erreur commune est de considérer que seule la dernière extension en date permet d’amasser des po. C’est une des plus grosses erreurs que l’on peut faire en gold farm !

Il y a des trésors derrière chaque extension et vous auriez tort de vous en priver. C’est un marché souvent plus lent dans sa globalité mais qui tourne tout de même très bien. De plus, vous êtes souvent en concurrence avec moins de joueurs, ce qui peut être tout à votre avantage.

La demande n’est sans doute plus la même qu’à l’époque de la sortie de l’extension pour certains items (d’où l’importance de bien se poser la question de l’utilité d’un objet que vous voulez vendre), mais d’autres serviront très certainement pour autre chose (c’est souvent le cas pour les collections par exemple).

Enlevez-vous donc toute suite cet apriori : il n’y a pas que sur Shadowlands que vous pourrez farmer des golds, bien au contraire !

Faites un tour dans votre banque !

Il y a deux types de joueurs :

  • ceux qui n’ont quasiment rien dans leurs sacs et jettent tout au fur et à mesure avec une banque pleine de toile d’araignée ;
  • et ceux qui gardent tout parce qu’ « on ne sait jamais » (même si un item peut rester plus de 3 extensions au fond d’un sac sans jamais bouger).

Si vous faites partie de cette 2ème catégorie, commencez par faire un tour dans votre banque qui doit certainement ressembler à une caverne d’Alibaba sens dessus dessous.

Prenez le temps de regarder ce que vous indique TSM pour chaque objet. Vous êtes peut-être assis sur une petite fortune sans le savoir !

Ça fonctionnera toujours : les composants d’artisanat !

C’est sans doute la façon la plus rapide de farmer des po sur WoW : vendre les composants d’artisanat de l’extension actuelle. Minerais, plantes, étoffes, cuirs ou viandes, cela partira à coup sûr à l’hôtel des ventes sans avoir à reposter vos ventes le lendemain.

C’est une méthode très efficace en début d’extension pour amasser très rapidement des po.

Néanmoins, elle deviendra de moins en moins efficace au fur et à mesure que l’on avance dans l’extension (avec une chute plus importante une fois que le vol est possible puisque celui-ci rend le farming de composants bien plus facile).

Les composants des anciennes extensions peuvent également se vendre très bien voire bien plus cher qu’à l’époque car toujours utiles sans être massivement farmés comme à l’époque.

Le style, même en pixels, ça compte !

Nombreux sont les joueurs adeptes des transmogrifications aujourd’hui sur WoW. Vous pourriez assurément être surpris de voir à quel prix certaines pièces peuvent partir à l’hôtel des ventes !

Craft, achat aux vendeurs, farm de vieux donjons (vous pouvez réinitialiser les donjons en mode normal autant que vous le voulez dans la journée), … toutes les extensions et tous les moyens sont bons pour mettre la main sur quelques apparences qui feront mouche et vous rapporteront gros.

Détrompez-vous, ce ne sont pas que les items épiques (violets) qui se vendent, bien au contraire ! Les items verts se vendent très souvent.

Pour débuter, nous vous conseillons de vous concentrer sur les donjons de Vanilla et de l’extension Burning Crusade qui regorgent de pièces de transmo qui se vendent à très bon prix.

Attention toutefois, si vous êtes pressés de faire des golds, le marché de la transmo risquera de vous frustrer. Les ventes sont rares et vous devrez souvent reposter un item plusieurs dizaines de fois avant d’espérer le vendre.

C’est un marché qui fonctionne sur la durée et qui demande de tester beaucoup de choses (ces petits items magiques d’un vendeur perdu au fond de Norfendre ou bien ce donjon qui fait tomber des items verts à plusieurs milliers de po).

Il est néanmoins très agréable à entretenir au quotidien : repartir dans les vieux donjons en espérant à chaque loot voir un joli chiffre se dessiner sur un objet vert est très addictif !

Des plans pour fabriquer des transmo peuvent également se looter en donjon et se vendre très cher.

Des plans pour fabriquer des transmo peuvent également se looter en donjon et se vendre très cher.

Objets temporaires, jackpot à la clé !

Il existe de nombreux évènements mondiaux dans WoW chaque année et chacun propose son lot d’objets à fort potentiel de gold making.

Que ce soit les biscuits du père Noël qui s’arrachent à prix d’or pendant le Voile d’hiver pour valider une quête ou bien des jouets, montures ou mascottes à acheter uniquement pendant De l’amour dans l’air ou bien le Jardin des nobles, vous trouverez des objets dont le prix s’envolera sûrement 6 mois après l’évènement. Gardez l’œil ouvert ! 

Exemples de deux montures d’évènement qui se vendent très bien chaque année.

Exemples de deux montures d’évènement qui se vendent très bien chaque année.

Les mascottes : des trésors inconnus !

Une grande majorité des mascottes que vous lootez en jeu sont vendables à l’hôtel des ventes.

Si certaines ne valent pas grande chose, d’autres sont particulièrement prisées (utilité ou implication dans un HF, il est bon d’en connaître la raison pour vous intéresser de plus près au farm de certaines mascottes).

Passez dans votre collection de mascottes, tentez d’en mettre quelques-unes en cage et regardez à quel prix elles sont affichées : vous pouvez sans le savoir avoir looté une mascotte à plusieurs milliers (voire dizaines de milliers) de po en passant dans un ancien raid !

Les mascottes : des trésors inconnus.

Arnaquez les PNJ vendeurs à votre tour !

Ils vous ont acheté vos objets pour un prix ridicule pendant des années, à votre tour de vous venger maintenant !

Comme nous le mentionnions en amont, le gold farming repose plus ou moins sur la flemme qu’ont les joueurs pour aller récupérer un objet par eux-mêmes.

Si on peut aisément le comprendre pour des objets à RNG comme les transmo, cette flemme est parfois tellement chronique que les joueurs préfèrent aller acheter un objet directement à l’hôtel des ventes plutôt que d’aller voir si un PNJ ne le vendrait pas lui-même !

Pire que cela, on peut parfois faire une sacrée plus-value sur un objet qui ne vous aura quasiment rien coûté à l’achat.

Plans, composants d’artisanat, transmogrifications, … tout peut marcher. Le mieux est de tester en ayant analysé au préalable l’infobulle donnée par TSM quand vous passez voir un vendeur

En 1 mois, il est possible de générer bien plus qu’un seul jeton.

En 1 mois, il est possible de générer bien plus qu’un seul jeton.

Faire du gold making dans WoW est véritablement une nouvelle façon d’aborder le jeu. Farming de transmo, de composants, de mascottes, crafting, … il y en a pour tous les goûts !

S’il représente une véritable contrainte pour les uns, il peut être très motivant pour d’autres qui n’hésitent pas à transformer WoW en véritable place de la bourse : acheter puis revendre, spéculer sur le cour du prix d’un item en particulier, etc.

Nul besoin d’aller jusque-là pour pouvoir se payer son temps de jeu !

À vous de trouver la manière que vous préférez pour amasser vos golds : creuser un domaine, renseignez-vous en ligne (la communauté anglophone est très active sur le sujet), découvrez vous-même ce qui fonctionne le mieux sur votre serveur mais surtout amusez-vous !

World of Warcraft reste un jeu avant tout, si vous vous rendez compte que vous ne tirez aucun plaisir à faire du gold making, peut-être que ce n’est tout simplement pas pour vous, c’est tout simple !

Bonus été 2021 FDJ : 20 euros offerts !
Retour haut de page