Cyberpunk 2077, du jeu vidéo de l’année à une débâcle historique…

Cyberpunk 2077, du jeu vidéo de l’année à une débâcle historique…

Il y a un an de cela, l’attente était démesurée pour Cyberpunk 2077 : jeu le plus attendu de l’année, révolution du jeu vidéo, monde ouvert incroyable et performances sensationnelles, … monts et merveilles lui étaient attribués, résultat d’une longue attente ponctuée de coups de communication marquants.

Seulement voilà, un an plus tard, le jeu est enfin sorti et on parle plutôt de la débâcle de Cyberpunk 2077, ce jeu qui a déçu autant qu’on l’avait attendu. Mais que s’est-il passé depuis la sortie du projet de CD Projekt Red ?

Cyberpunk 2077, du jeu vidéo de l'année à une débâcle historique.

Une sortie repoussée encore et encore pour une attente toujours plus forte

CD Projekt Red est à l’origine de l’une des séries RPG les plus cultes de l’histoire du jeu vidéo : The Witcher.

Le dernier opus de cette série (The Witcher 3 : Wild Hunt) sorti en 2015 est une référence si colossale dans le milieu du jeu vidéo que la planète entière avait les yeux rivés sur le nouveau gros projet tant attendu du studio : Cyberpunk 2077.

L’éditeur faisait monter l’excitation des joueurs de plus en plus ces dernières années avec notamment un trailer mémorable lors de l’E3 en 2018 (vidéo ci-dessous) et une annonce qui a enflammé la conférence Xbox de l’E3 de 2019 en mettant sur scène Keanu Reeves.

Une date avait alors été annoncée : avril 2020.

C’était le jeu le plus attendu de l’année. On peut même parler à cette échelle de blockbuster vidéoludique !

Après plus de 8 ans de développement, l’année dernière avait néanmoins été ponctuée de messages de l’équipe de développement chez CD Projekt Red annonçant que la date de sortie de Cyberpunk 2077 avait encore été repoussée

Un lancement historique pour un jeu catastrophique ?

Les retours « presse » des journalistes en avant-première avaient été globalement très positifs tout en soulignant néanmoins de nombreux bugs (ce qui aurait dû nous mettre la puce à l’oreille !), de quoi bien préparer la sortie officielle de Cyberpunk 2077.

Le 10 décembre, l’attente prenait définitivement fin après une sortie repoussée de plus de 8 mois. Et les ventes décollaient à une vitesse vertigineuse.

Avec un record pour une sortie sur Steam, l’éditeur annonçait un total de 13 millions de ventes en 10 jours (impossible cependant de mettre la main sur d’autres statistiques en termes de ventes depuis ces 13 millions annoncés, … il faudra attendre de nouvelles communications pour faire l’état des lieux des ventes).

Mais jeu sorti ne rime malheureusement pas avec jeu bien fini

Ajoutez une immense ambition à une pression monstre, et vous obtenez Cyberpunk 2077 : un jeu annoncé pour PC, PS4 et Xbox One qui est proche de l’injouable sur certaines machines (la presse n’avait d’ailleurs pas pu tester le jeu en avant-première sur consoles, cela ne présageait rien de bon…).

C’est historique : Sony a retiré le jeu de sa plateforme, les jeux ont été remboursés sur PS4 et Xbox One seulement 4 jours après la sortie du jeu, les investisseurs se sont plaints, … c’est tout bonnement inédit, et pas pour la meilleure des raisons. Le studio polonais a même chuté vertigineusement en bourse.

Outre l’intégralité du jeu inaccessible dans de bonnes conditions pour une partie des joueurs, les chanceux ayant la main sur un Cyberpunk 2077 aux allures plutôt stables, notamment sur PC et via Stadia qui a vu sa demande exploser, se heurtent eux-aussi à leur lot de bugs : personnage qui tombe dans le vide, sauvegarde corrompue, coupure brutale du jeu, … bref, on est loin de ce que l’on peut attendre d’un jeu de cette envergure en sortie officielle.

CD Projekt et son équipe victimes d’un projet trop ambitieux ?

S’il existe bien un tabou ancestral dans le domaine des jeux vidéos, c’est bien celui des conditions de travail des équipes de développement.

Les joueurs sont parfois très loin de penser aux humains qui se cachent derrière leurs jeux, et l’échec de Cyberpunk 2077 se poursuit derrière les portes de leur studio.

En plein développement d’un jeu suscitant autant d’attente que Cyberpunk 2077, l’inévitable n’a pas manqué de frapper le studio polonais : la tradition du crunch n’échappe à aucun acteur du milieu vidéoludique et les petites mains de CD Projekt en ont fait les frais.

L’équipe ne pourra même pas se réjouir d’un accueil qui pourra contrebalancer leurs sacrifices puisque le studio subira la vague de déception des joueurs.

Le projet aux ambitions démesurées aura finalement fait les frais de promettre trop à ces joueurs aux yeux incrustés de paillettes par des annonces épiques.

Jeu de rôle incroyable et militant, monde ouvert futuriste dans lequel on se perdrait des heures, gameplay d’action avec sensations garanties et jeu de voiture, … Cyberpunk 2077 voulait être tout à la fois.

À vouloir tout faire parfaitement, Night City finit par décevoir en tout point, ne sachant réellement choisir un camp. Il n’en résulte qu’une simple frustration d’un jeu qui n’arrivera pas à la cheville de nos espérances à son égard.

Patchs et DLC gratuits pour pallier à l’abandon éclair des joueurs ?

Si Cyberpunk 2077 semble taillé pour les férus des jeux terminés à 100% et plus fermé pour les joueurs occasionnels, le bilan suivant vous surprendra !

Nous voici seulement un mois après la sortie du jeu désormais et le bilan n’est guère très réjouissant.

Plus de 75% des joueurs ont déserté l’univers futuriste de Cyberpunk 2077 qui n’a même pas reçu une vague de nouveaux joueurs après Noël. Histoire terminée et monde ouvert pas assez attrayant, bugs incessants, remboursements ou jeu simplement décevant ?

Nul ne le saura vraiment pour le moment ce qui a occasionné de tels chiffres. Le fait est que l’engouement autour du jeu le plus attendu de la décennie est très vite retombé avec une note amère, même pour les joueurs PC.

Des patchs devraient arriver courant janvier et février pour rattraper le départ catastrophique du jeu sur consoles et préparer le jeu pour les consoles next gen. Par la suite, CD Projekt Red annonce que l’année 2021 verrait plusieurs DLC gratuits arriver dans Night City.

Le studio, actionnaires obligent, semble être prêt à tout pour rattraper le tollé historique de sa fin d’année 2020 en démontrant aux joueurs que leurs attentes seront respectées.

L’avenir nous dira si le jeu nous amènera ce que l’on espérait dès le départ de Cyberpunk 2077 plutôt qu’une bêta à retravailler !

Trop grandes attentes des joueurs, trop grandes ambitions, manque de partis pris clairs, jeu vidéo sorti trop précipitamment, promesse de jouabilité sur des supports non prévus à cet effet, … tels ont été les ingrédients qui ont conduit à ce que le jeu de la décennie soit la pire débâcle vidéoludique de ces dernières années.

Les joueurs ont déserté ce RPG plus vite que prévu et CD Projekt Red tente d’annoncer des patchs et DLC pour attirer à nouveau les joueurs déçus par ce lancement prématuré.

Nous gardons néanmoins espoir pour que le blason de Cyberpunk 2077 soit redoré cette année pour vivre ce que l’on avait tant espéré, cette promesse d’un jeu riche à l’histoire prenante et au monde ouvert addictif dont la beauté nous séduirait autant par le visuel que par la qualité de l’expérience proposée.

Bonus été 2021 FDJ : 20 euros offerts !
Retour haut de page