Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

Jeux de grattage Illiko de la FDJ.

Quel est le budget jeu dépensé par les joueurs français ?

  • Votre pays: France
  • Publié le : 25 mars 2016 14 h 41 min
  • Expire : 1284 jours, 15 heures
Quel est le montant hebdomadaire dépensé par les joueurs ?

Quel est le budget jeu dépensé par les joueurs Français ?

Alors que beaucoup de décideurs redoutaient en 2010 que l’ouverture à la concurrence des jeux d’argent en ligne ne conduise de nombreux individus à la ruine, force est de constater six ans plus tard que ces craintes ne se sont pas vérifiées.

D’ailleurs, le budget jeu des amateurs de poker, de paris sportifs ou encore de paris hippiques serait bien moins important qu’il n’y parait si on en croit les résultats, publiés en mars 2016, d’une étude sur le comportement des joueurs Français réalisée par le sociologue Jean Pierre Martignoni-Hutin.

Avant l’entrée en vigueur de la loi du 12 mai 2010 relative à l’ouverture du marché des jeux d’argent en ligne en France, nombreux sont les élus politiques, notamment de gauche, qui se sont battus contre cette légalisation arguant que le poker et les paris sportifs et hippiques en ligne allaient créer un « enfer du jeu » sur Internet.

Aujourd’hui, il est possible de dire qu’ils se sont totalement trompés puisque plus de 72% des joueurs se contenteraient d’un budget jeu dont le montant ne dépasse pas 20 € par semaine selon l’étude du sociologue.

Mieux, près de 9 joueurs français sur 10 dépenseraient moins de 50 € par semaine pour s’adonner aux jeux d’argent en ligne.

Les joueurs savent donc vraisemblablement parfaitement définir leur budget jeu et n’abusent pas de la possibilité de pouvoir s’adonner à leur passion pour le poker ou les paris sportifs et/ou hippiques quand ils le veulent.

Cela signifie donc que la démocratisation des jeux d’argent en ligne est en bonne voie et qu’il n’y a pas besoin de disposer d’un important budget jeu pour s’amuser.

Pas besoin de se ruiner pour s’amuser selon les parieurs sportifs

S’il est possible que le budget jeu hebdomadaire des parieurs sportifs sera en hausse dans quelques semaines avec l’approche de l’Euro 2016, force est d’observer que la plupart des adeptes de pronostics n’effectuent que de petites mises chaque semaine.

En effet, plus de 80% des parieurs sportifs ne consacrent pas plus de 20 € chaque semaine pour parier sur les résultats des matchs de leur choix.

Il faut souligner que beaucoup de parieurs jouent irrégulièrement et ne misent que lors des grands évènements sportifs tels que les finales, les coupes du monde ou les championnats d’Europe.

Mais ce petit budget jeu s’explique aussi par le fait qu’une montée d’adrénaline peut être ressentie, même si un seul petit euro a été misé sur le résultat d’une rencontre par exemple.

Les gains peuvent aussi être intéressants sans se ruiner grâce à l’existence de cotes élevées. Aux joueurs donc de bien parier… Voici donc notre comparateur de cotes pour optimiser vos gains !

Un peu plus de 3% des parieurs sportifs jouent toutefois plus de 100 € par semaine (dont 0,5% qui dépensent plus de 500 € hebdomadaire) et espèrent donc empocher le pactole.

Le plus souvent, ils mettent en place des stratégies devant les aider à optimiser les gains et limiter les pertes.

Les parieurs hippiques légèrement plus dépensiers que les parieurs sportifs

Parce que les paris hippiques sont une véritable tradition en France mais en décroissance depuis 2014, il a été complexe d’amener les amateurs de courses de chevaux sur Internet, les points de vente PMU ayant su garder leur attractivité auprès des habitués.

Pour autant, une nouvelle catégorie de parieurs hippiques est apparue, et 65% d’entre eux disposent d’un budget jeu inférieur à 20 € par semaine alors que 22% dépensent hebdomadairement entre 20 et 50 €.

En revanche, les parieurs français ne sont que 1% à miser plus de 500 € chaque semaine sur les courses de chevaux.

Au même titre que les amateurs de paris sportifs, les turfistes savent donc se faire plaisir sans se ruiner !

Et si les dépenses sont légèrement plus importantes quand il s’agit de parier sur des courses de chevaux, c’est probablement parce que les catégories socio-professionnelles disposant de revenus plus élevés sont davantage représentées chez les parieurs hippiques que chez les parieurs sportifs.

Le poker, un jeu de cartes accessibles à toutes les bourses

Alors que certains pensent qu’il faut disposer de beaucoup d’argent pour réellement prendre du plaisir dans une room de poker, le budget jeu hebdomadaire de 70% des passionnés de ce jeu de cartes est inférieur à 20 €.

Il faut dire qu’en jouant en mode tournoi, un adepte de poker pourra pratiquer longtemps et ce, malgré un budget très modeste.

D’ailleurs, si on se réfère au temps de jeu par rapport au budget qui y est réellement consacré, le poker en ligne est assurément une des activités qui offre le meilleur ratio.

Autant dire que pour les amateurs de poker disposant de petits revenus, le gain est quasiment perçu comme un « bonus » lui permettant de s’offrir une seconde soirée en ligne sans avoir à remettre la main au porte-monnaie.

Toutefois, tous les joueurs de poker n’ont pas cette philosophie puisque certains jouent réellement pour gagner de l’argent coute que coute.

C’est en particulier le cas des 4,8% de personnes qui disposent d’un budget jeu de 100 à 500 € par semaine et des 2,8% de joueurs qui dépensent plus de 500 € chaque semaine sur des tables de poker en ligne.

Pour eux, l’espérance d’un gain est primordial. Presqu’un métier pour certains ?

Une chose est certaine, l’étude réalisée par Jean Pierre Martignoni-Hutin montre qu’il est possible d’aimer les paris sportifs, les paris hippiques ou le poker en ligne et de se faire plaisir sans se ruiner. De quoi rabattre le caquet à quelques-uns de nos politiques…

Néanmoins, n’oublions pas que les cas d’addiction aux jeux existent bel et bien puisque des joueurs en arrivent à souscrire des crédits pour s’adonner à leurs jeux favoris.

Tableau des dépenses par semaine des joueurs français de poker, paris sportifs et hippiques selon l’étude réalisée par le sociologue

Montant joué
par semaine
Parieurs
hippiques
Parieurs
sportifs
Joueurs
de poker 
 Moyenne
 Moins de 20 €  65.7%  80.5%  70.2% 72.1%
 De 20 à 50 €  22.1% 11.8%  15.9%   16.6%
 De 50 à 100 € 6.7%  4.3%   6.2%  5.7%
 De 100 à 500 €  4.5% 2.6%  4.8%   4%
 Plus de 500 € 1%  0.5%  2.8%  1.4% 

A noter: cette étude du sociologue n’est pas avalisée par l’Arjel, la haute autorité des jeux en ligne française.

Numéro d'identification du communiqué : 7756f0206133d25

FDJ: téléchargez les applications mobiles de la FDJ, elles vous faciliteront la vie !

Jeux de grattage illiko sur FDJ : vous pouvez tous les gratter en ligne !

BANNIERE ILLIKO V2 300X600 JUILLET 2014