Sheldon Adelson, Roi des casinos du groupe Las Vegas Sands, est décédé…

Sheldon Adelson, Roi des casinos du groupe Las Vegas Sands, est décédé

L’homme qui possédait plus de la moitié de l’empire du jeu est décédé le 12 janvier dernier.

Fondateur et directeur exécutif du groupe Las Vegas Sands Corporation, Sheldon Adelson était non seulement l’une des personnes les plus riches du monde, mais aussi une personnalité atypique.

Parti de rien, Sheldon Adelson, le magnat des casinos, commence son ascension vers la gloire dans les années 60 et laisse derrière lui une fortune estimée à plus de 35 milliards de dollars. Retour sur le parcours incroyable de Sheldon Adelson, surnommé bien souvent le Roi des casinos.

Sheldon Adelson, Roi des casinos du groupe Las Vegas Sands, est décédé.

Sheldon Adelson, un ambitieux dès l’enfance

Né d’une famille d’origine juive ukrainienne, Sheldon Adelson a vu le jour le 4 août 1933 à Boston aux États-Unis. Cet enfant de la Grande Dépression développe très vite de grandes ambitions et rêve de bâtir un véritable empire.

A l’âge de 12 ans, il emprunte 200 dollars et se lance dans la vente de journaux.  Le collège, très peu pour lui ! Il fréquentera le City College de New York mais n’obtiendra pas son diplôme. À 16 ans, il devient propriétaire de machines à sucreries.

Des petites affaires qui ne lui permettent pas d’engranger des millions mais qui démontrent la détermination de ce fils de chauffeur.

Au fil des ans, ce sont donc des dizaines d’entreprises que lance Sheldon Adelson : courtier en prêt, conseiller en investissement, etc. Mais sa notoriété (et sa fortune), c’est en tant qu’organisateur de salons professionnels qu’il la trouve.

A tout juste 30 ans, Sheldon Adelson possède déjà 5 millions de dollars. Parti de rien, il est sans doute l’un des multimillionnaires les plus importants des dernières générations.

COMDEX : le début de la gloire pour Sheldon Adelson

En 1979, Sheldon Adelson crée et développe avec différents partenaires le COMDEX (Computer Dealer’s Exhibition), salon de l’informatique qui par la suite deviendra le premier salon mondial de l’informatique.

Le premier salon qui s’est tenu au MGM Grand à Las Vegas avait réuni 167 exposants et 3904 visiteurs. Les autres ont littéralement explosé les chiffres par la suite au point qu’en 1995, Adelson vendra sa société pour 862 millions de dollars et deviendra multimillionnaire.

Ambitieux, Sheldon Adelson n’a jamais eu peur des investissements et c’est tout naturellement qu’il rachète en 1988 le Casino-Hôtel Le Sands. Le premier d’une longue liste par la suite !

Sheldon Adelson, Roi des casinos

Un an après avoir acquis Le Sands, Sheldon Adelson adjoint à ce dernier un centre d’exposition et de congrès. Il ne manque pas d’imagination et ne cesse de surprendre ses partenaires par son audace.

En 1991, alors qu’il est en lune de miel à Venise, il lui vient la fabuleuse idée de faire construire un gigantesque complexe reproduisant les bâtiments et les canaux de Venise à Las Vegas.

Le premier moderne Casino-Hôtel Le Venetian voit le jour. Pour le construire, il ne déboursera pas moins d’1.5 milliard de dollars et fera démolir Le Sands.

Sheldon Adelson révolutionne ainsi l’industrie hôtelière de Las Vegas. En 2003, il rajoutera même une tour au Venetian dotée de 1013 suites.

En mai 2006, il entreprend la construction d’un méga Hôtel-Casino à Singapour. En 2010, la construction est enfin terminée et le Marina Sands Bay voit le jour. Avec ses 2500 chambres de luxe, son centre commercial, il est à ce jour l’un des plus beaux casinos du monde.

En 2013, il milite avec véhémence grâce à ses ramifications politiques pour interdire, tout comme en France, la légalisation des jeux de casino en ligne qu’il juge menaçant pour la société et va jusqu’à prétendre qu’ils sont un véritable fléau.

Un discours plutôt paradoxal puisqu’il est lui-même propriétaire de multiples casinos !

Roi des casinos dans le monde, Sheldon Adelson détenait non seulement deux luxueux complexes à Las Vegas mais également des casinos à Macau (Macao) et Singapour. Véritable entrepreneur, il n’employait pas moins de 50 000 personnes au sein de ses établissements.

Sheldon Adelson, pilier financier du parti républicain et défenseur de la cause juive

Si à l’origine Sheldon Adelson était plutôt orienté démocrate, sa richesse grandissante, ce dernier s’est vite tourné vers le camp opposé.

En bon républicain confirmé, Sheldon Adelson aurait donné de nombreuses sommes d’argent aux candidats républicains au cours des dernières années comme en 2012 à Mit Rommey.

Il était devenu en 2016 et 2020, le principal donateur de la campagne électorale de Donald Trump et aurait dépensé près de 220 millions de dollars pour le soutenir.

Au-delà de son engagement auprès du parti républicain, Sheldon Adelson n’en oublie pas ses origines et œuvre en faveur de la communauté juive et fonde avec sa femme la Fondation Adelson afin de renforcer l’État d’Israël et le peuple juif.

Au cours de sa vie, il aura plaidé sans relâche pour le transfert de l’Ambassade des États-Unis à Jérusalem. Champion du peuple juif, il avait même récemment acheté la résidence officielle de l’Ambassadeur des États-Unis en Israël.

Suite à son décès, Sheldon Adelson laisse derrière lui six enfants issus de ses deux mariages et 11 petits-enfants. L’Humanité se souviendra certainement de lui comme d’un serial entrepreneur révolutionnaire !

Bonus été 2021 FDJ : 20 euros offerts !
Retour haut de page