Loterie, histoires insolites de quelques gagnants

Loterie, histoires insolites de quelques gagnants

Qui n’a jamais rêvé de gagner au Loto, Euro Millions ou autres loteries ? Personne certainement sauf évidemment les milliardaires et multimillionnaires de notre planète bleue.

Loterie, histoires insolites de quelques gagnants.

Nous avons décidé dans cet article de vous conter des histoires assez insolites de quelques gagnants aux loteries mais pas que… ! En effet, il y a aussi des arnaques à la loterie et nous allons commencé d’ailleurs par celle-ci, vu qu’elle est très récente.

Eddie Raymond Tipton trafique le logiciel d’une loterie aux USA

Pas plus tard qu’en ce mois d’Avril 2016, Eddie Raymond Tipton, un cadre ingénieur informatique qui travaillait à la loterie nationale de l’Etat américain de l’Iowa, a été condamné pour arnaque à la loterie.

Les faits: il a tout simplement remplacé le générateur de nombres aléatoires par son algorithme de 2005 à 2011 !

Et bien sûr, le propre générateur de nombres aléatoires d’Eddie Raymond Tipton avait la capacité de prévoir certains jours de l’année, les numéros gagnants de la loterie Multi-State Lottery Association.

Du coup, et ce n’est pas une supercherie, avec une patience sans faille pendant 6 ans, Eddie Raymond Tipton a finalement raflé un jackpot de plus de 14 millions d’euros, rien que ça !

Pire encore, cette arnaque a pris des dimensions loufoques… En effet, il avait prévenu son frère, Tommy Tipton, et quelques-uns de ses amis de son arnaque.

Et hop, 5 autres jackpots ont été décrochés par les amis et le frère qui, détail hallucinant, a été juge et officier de police dans son parcours professionnel !

Bien que toutes les loteries du monde soient auditées par des organismes indépendants tout au long des années, Eddie Raymond Tipton prenait la précaution de retirer son algorithme avant les audits. Une fois effectué, il remettait son arnaque en route. Voilà une « belle » histoire insolite à la loterie !

Un chinois gagne à Euro Millions et à la Primitiva, une loterie espagnole

Ah l’Euro Millions, tout le monde rêve de gagner à cette loterie européenne tant les jackpots sont énormes. C’est la deuxième loterie au monde, faut le savoir !

Et cocorico, c’est à l’initiative de la Française des Jeux que cette loterie est née. Pourtant, les statistiques Euro Millions ne sont vraiment pas en faveur des joueurs…

Décidément, les chinois nous prennent tout ! Notre boulot, nos quartiers et ce sont bien eux, en masse, qui nous achètent les produits français de luxe ! Mais de là à nous chiper un jackpot Euro Millions, faut pas pousser quand même !

Mais l’on va tempérer, ce n’est pas l’histoire d’un chinois à Paris, mais d’un chinois à Madrid…

Eh oui, cet homme originaire de la province de Zhejiang, qui vivait de petits boulots dans la capitale espagnole depuis quelques années, a été l’élu du doigt de l’Univers en Mars 2014 en décrochant le pactole Euro Millions de plus de 137 millions d’euros.

Jusque là, rien d’insolite, enfin si on peut dire, car déjà, gagner à Euro Millions, c’est quand même une sacrée chance.

Ce qui est insolite avec ce chinois à Madrid, c’est que 8 mois plus tard, la chance l’a encore désigné ! Eh oui, il gagne 1,8 million à la loterie espagnole nommée « La Primitiva ».

En clair, statistiquement, il avait 1 chance sur 116 531 800 millions de toucher le jackpot Euro Millions, mais aussi, 1 chance sur 13.983.816 de gagner au Loto La Primitiva… De quoi se poser des questions, non ?

Depuis, détail croustillant, ce gagnant de 2 loteries réside désormais dans un quartier identique au triangle d’or de Paris. C’est dans le quartier de La Finca de Madrid qu’il a posé ses valises… pleines de millions ! Mais mieux encore, ce quartier luxueux regroupe les palaces des joueurs de football du Real Madrid.

Pour la petite histoire, les enfants de ce chinois, qui veut préserver son anonymat, jouent au ballon avec le fils de Cristiano Ronaldo. Normal, ce gagnant aux loteries est devenu… devinez quoi ? Le voisin de Cristiano Ronaldo !

Il gagne 7 millions d’euros au Loto, son ancienne banque lui court après

Nous le savons tous, quand on a un gros magot, les banquiers savent bien sortir leur panoplie de courtoisies hypocrites, non ? Et bien voici un gagnant du Loto qui lui, a décidé de faire marronner son banquier pendant 4 mois, comme la plupart d’entre nous aimeraient bien le faire !

Armé de son chèque de 7 millions d’euros, ce gagnant du Loto de Février 2006, le 14 donc le jour de la Saint-Valentin, a enfin pris son pied avec son ancien banquier qui, comme il le dit, lui « faisait la vie dure » avant de gagner au Loto. Mais à sa manière, il s’est vengé !

Il a décidé de quitter son ancienne banque et de faire preuve de patience. Pendant 3 mois, cette banque, la BNP, n’a pas cessé de lui proposer de très beaux cadeaux, tous les frais à la charge de la banque. Il finira pas accepter l’un deux: celui en tant qu’invité de marque VIP pour le tournoi de Roland-Garros.

Pour la petite histoire insolite, il s’est même retrouvé à cette occasion à déjeuner avec Yannick Noah ! Le lendemain, il décide de ne plus répondre à son banquier et dépose son chèque du Loto dans une autre banque ! Hum… quel plaisir cela doit être d’envoyer paître son banquier, n’est-ce pas ?

Il gagne 190 millions d’euros, se sépare de sa femme et dépense son jackpot sans compter pour son idole… Lady Gaga

Adrian Bayford, facteur à l’époque, ce britannique qui a décroché le jackpot de 190 M € à Euro Millions en 2012, devenu de ce fait la 516ème personne la plus fortunée d’Angleterre, a ensuite subi d’importants déboires, ainsi que sa femme, une employée d’un hôpital.

En effet, comme l’anonymat au Royaume-Uni n’est pas préservé comme en France, ce gagnant de Euro Millions, ainsi que sa femme Gillian, n’ont pas pu supporter la pression de gagner un tel gain. Harcelés tous les jours et tous azimuts, ils finiront par se séparer au bout de 15 mois…

Mais selon la presse britannique, cette séparation est due également à des achats extrêmement compulsifs de la part d’Adrian Bayford.

En effet, « fan addict » de Lady Gaga, sa femme n’aurait pas accepté de voir son mari devenir collectionneur du jour au lendemain à un point tel, qu’il a créé un musée dédié à Lady Gaga !

Séparés désormais, cela n’a pas empêché Adrian Bayford (44 ans) de refaire sa vie avec une jeune femme, Samantha Burbidge (28 ans). Passionnée de chevaux, il la « séduira » en lui achetant une écurie de 35 hectares et plus de 20 chevaux.

Retour haut de page