Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

Leicester: Pertes de 32 millions pour les bookmakers anglais

  • Votre pays: France
  • Publié le : 25 juin 2016 9 h 20 min
  • Expire : 260 jours, 5 heures
Leicester: Pertes de 32 millions pour les bookmakers anglais

Leicester: Pertes de 32 millions pour les bookmakers anglais

Il y a un peu plus d’une semaine, la Premier League anglaise a sacré son nouveau champion et la surprise est de taille puisque c’est le club de Leicester City qui a décroché le titre au terme d’une saison que les Foxes, le surnom des joueurs de cette phénoménale équipe, ont dominé de bout en bout.

Ayant réussi à sauver leur place dans l’élite lors des ultimes journées du championnat la saison précédente, les joueurs de Leicester n’étaient absolument pas attendus à pareil niveau en début de saison.

Il faut dire que leurs performances antérieures et leur recrutement, composé majoritairement de joueurs en quête de rachat après des expériences sportives pas toujours probantes, ne laissaient entrevoir qu’une place dans la seconde moitié du classement.

Sur la base de ces éléments et de la présence de plusieurs mastodontes tels Chelsea, Manchester City, Arsenal, Manchester United, Tottenham ou encore Liverpool, les bookmakers anglais avaient fixé à 5000 contre 1 la cote pour le sacre de Leicester en Premier League.

Seulement voilà, le football a réservé une surprise comme seul le sport peut en offrir et le titre de Leicester, aussi improbable soit-il, est aujourd’hui bel et bien une réalité qui va coûter cher, très cher même, aux sociétés de paris sportifs.

Des pertes colossales pour les bookmakers anglais

Si le sacre de Leicester City a fait plaisir aux fans du club anglais, mais aussi à de nombreux passionnés de football qui aiment quand des « petits » déjouent les pronostics, les gérants des bookmakers anglais n’ont assurément pas affiché le même sourire.

David Williams, porte-parole de la société de paris sportifs Ladbrokes, estime que la cote de 5000 contre 1 attribuée à Leicester City en début de saison est la pire défaite de l’histoire des bookmakers.

D’ailleurs, selon lui, cette erreur doit interpeler les acteurs du marché et les convaincre de « recalibrer leur approche des paris sportifs sur les outsiders ».

En attendant, ils sont 57 parieurs à avoir misé en début de saison sur le sacre des Foxes de Leicester et ces derniers vont coûter quelques 32 millions d’euros aux opérateurs de paris sportifs.

Sur ce coup, les bookmakers anglais s’en sortent d’ailleurs plutôt bien étant donné qu’aucun parieur n’avait osé miser une grosse somme d’argent sur Leicester City.

D’importants gains pour les parieurs malgré des mises ridicules !

Bien qu’ils soient 57 à avoir imaginé le club de Leicester City champion d’Angleterre à l’issue de la saison 2015/2016, seulement 21 vont effectivement voir leur mise initiale multiplier par 5000.

C’est le cas de Karishma Kapoor, un jeune homme de 20 ans, qui en misant seulement l’équivalent de 2,60€ sur son équipe favorite en début de saison vient d’empocher un joli pactole de près de 13 000€.

Plutôt pas mal pour une prise de risque minime… 20 autres parieurs ont, comme lui, pu profiter de la cote totalement dingue attribuée par les bookmakers aux Foxes.

Les autres parieurs ont préféré ne pas attendre l’issue du championnat et ont cédé face aux offres proposées par les bookmakers anglais.

Craignant de payer leur « erreur de cote » au prix fort, les opérateurs de paris sportifs ont effectivement depuis le début de l’année 2016 essayer de racheter les paris de ceux qui avaient pronostiqué le titre de Leicester City.

John Pryke, inconditionnel des Foxes, compte parmi les parieurs qui ont accepté l’offre des bookmakers formulée un peu plus tôt dans l’année.

Pas encore sûr de voir son équipe triompher en Premier League, celui qui avait misé 25€ sur le sacre de ses « chouchous » avait effectivement préféré empocher 37000 euros dès le mois de mars plutôt que prendre le risque de tout perdre dans le cas où son équipe se serait effondrée dans le sprint final.

Aujourd’hui, John Pryke sait qu’il est passé à côté d’un gain qui aurait atteint les 130 000 euros mais comme le dit une célèbre expression, « un tiens vaut mieux que deux, tu l’auras » !

De plus, le supporter de Leicester City admet que ce rachat anticipé de son pari sportif lui a permis de vivre plus sereinement la fin de saison de son club préféré, car le stress grimpait avec l’avancement des journées et devenait difficile à gérer avec l’enjeu financier qui en découlait.

Par ces rachats inédits de paris sportifs, les bookmakers ont donc réussi à réduire quelque peu leurs pertes tout en faisant des heureux puisque l’accord financier trouvé était l’équivalent d’un pari sportif remporté avec une cote équivalente à 1500 contre 1.

Reste maintenant à espérer que les bookmakers anglais sauront tirer les leçons de cette expérience et que tout en proposant des cotes compétitives, ils n’omettront pas de prendre en compte que dans l’univers du sport, tout est possible !

Numéro d'identification du communiqué : 5565734577c10be1

Ajouter un commentaire

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation. Patience !

Nouveau jeu de grattage Maxi Mots Croisés ! Grattez-le en ligne et tentez de gagner le jackpot de 250 000 € !

Jeux de grattage illiko sur FDJ : vous pouvez tous les gratter en ligne !

FDJ: téléchargez les applications mobiles de la FDJ, elles vous faciliteront la vie !