Blanchiment d’argent au PMU ? Un blog de Mediapart accuse

Blanchiment d’argent au PMU ? Un blog de Mediapart accuse

Quelques jours seulement après que la Cour des Comptes ait rendu public son rapport intitulé « La régulation des jeux d’argent et de hasard », de nombreux spécialistes ont pu prendre le temps de lire et surtout d’analyser les données qu’il contient.

PMU, blanchiment d'argent ? Un blog de Mediapart accuse...

Ainsi, selon un blog de Mediapart tenu par Andrev Gueguen, ses données prouveraient clairement qu’il y a du blanchiment d’argent au PMU.

Tout au long du billet qu’il a rédigé, le blogueur rappelle que l’émergence des parieurs professionnels internationaux, souhaitée par l’opérateur de paris hippiques, conduit à ce que des « mafias étrangères » puissent spolier en toute simplicité les petits parieurs français. A vrai dire, difficile de lui donner tort…

Triche, dissimulation et blanchiment d’argent au PMU, une quasi-certitude  ?

Depuis maintenant quelques années, les dirigeants du PMU semblent tout mettre en œuvre pour que davantage de monde s’intéresse aux courses hippiques mais les efforts semblent vains.

Les jeunes ne se passionnent pas pour les courses de chevaux, c’est un constat ! Que faire contre cela ?

Si la lecture du rapport de la Cour des Comptes laisse entrevoir la difficulté de l’opérateur à se créer une nouvelle clientèle, elle laisse aussi poindre des scandales de dissimulation, de tricherie et de blanchiment d’argent au PMU.

En effet, en se basant sur les chiffres des sept dernières années civiles, Andrev Gueguen fait remarquer que le PMU a vu son chiffre d’affaires augmenter de près de 500 millions d’euros entre 2009 et 2015, que les encouragements à la filière hippique ont cru de 75 millions d’euros sur la même période, alors que les enjeux ont dans le même temps… baissé de 1 milliard d’euros.

Quand on sait, qui plus est, que le cheptel équin est en phase de décroissance, quelque chose semble nous échapper. Des méthodes de blanchiment d’argent au PMU existeraient-elles ?

Si ce blanchiment d’argent au PMU ne peut être clairement prouvé, il est en revanche évident que l’opérateur de paris hippiques PMU joue avec les chiffres pour habiller son chiffre d’affaires.

Mises en place depuis 2012, les activités à l’international de l’opérateur seraient celles qui permettraient de réaliser du blanchiment d’argent au PMU.

Les enjeux des parieurs internationaux sont effectivement estimés à plus de 800 millions d’euros mais leur rentabilité est nulle … quand elle n’est pas négative. Par contre, ils viennent doper le chiffre d’affaires du PMU.

Le high-trading, la technique reine des parieurs professionnels

Aujourd’hui, le PMU est d’ailleurs coincé entre de petits parieurs français qui parient aux courses de chevaux avant tout pour s’amuser en essayant de gagner de l’argent et des gros parieurs internationaux dont l’honnêteté peut être remise en cause.

Ces derniers ont effectivement pu constater que les paris hippiques étaient très rentables et ont donc décidé de spéculer sur les courses de chevaux en validant des paris automatiques à haute vitesse ce qui s’apparente à du high-trading (robots automatiques en bourse). Voilà qui pourrait laisser craindre un scandale de blanchiment d’argent au PMU.

Andrev Gueguen poursuit en ce sens et considère que plus de la moitié des enjeux internationaux en 2015, soit plus de 400 millions d’euros, émane de parieurs mafieux basés aux Etats-Unis ou sur l’île de Man, un paradis fiscal par lequel transite l’argent sale à blanchir.

Aussi, alors que l’axe stratégique majeur du Plan PMU 2020 consiste à accroître les enjeux collectés à l’international, est-ce réellement possible d’atteindre cet objectif sans compter sur l’activité des mafias étrangères qui sévissent aussi dans les paris sportifs ?

Probablement non mais l’opérateur PMU rappelle que les parieurs internationaux sont de plus en plus présents et n’évoque pas la possibilité que se cachent derrière eux des mafias désireuses de mettre en place une stratégie de blanchiment d’argent au PMU.

Blanchiment d’argent au PMU, une assurance de ne pas perdre d’argent !

Reste néanmoins à comprendre pourquoi les parieurs internationaux savent qu’ils peuvent effectuer du blanchiment d’argent au PMU sans craindre de perdre l’intégralité ou du moins, une bonne partie des fonds misés.

En réalité, cette interrogation a une réponse très simple : le PMU accorde aux parieurs professionnels un prélèvement moindre sur leurs mises puisque ces derniers ne sont taxés qu’à 5% alors que les petits parieurs français le sont à 26,4%.

Or, quand on sait que le taux de retour aux joueurs au pari mutuel est de 85%, on se rend vite compte que les parieurs professionnels gagnent à tous les coups et peuvent se « graisser » avec l’argent misé par une somme de petits joueurs.

Autant dire donc que les mafias étrangères ne prennent aucun risque quand elles ont recours à du blanchiment d’argent au PMU pour réintégrer dans le circuit monétaire de l’argent issu de braquages, de vente de produits illégaux, notamment de drogues en tout genres.

Une poursuite de l’expansion internationale du PMU très critiquée

Si l’on peut avoir du mal à croire que l’opérateur historique de paris hippiques PMU ne soit pas au courant de tout ce qui se trame autour de lui, sa volonté de développer ses activités à l’international commence à irriter au plus haut point les parieurs de tiercé, de quarté ou de quinté.

Pour des raisons d’équité, il a effectivement été proposé au PMU que les enjeux des parieurs professionnels ne puissent représenter plus de 5% mais l’opérateur a estimé qu’une telle mesure aurait un impact négatif sur sa profitabilité.

La loi de 1891 instituant un pari mutuel équitable entre tous les joueurs n’a donc plus vraiment de raison d’être mais cela ne semble pas pousser l’Etat à réagir.

Peut-être se montrera-t-il plus actif en constatant que l’export des activités du PMU n’ont pas apporté les ressources fiscalisées supplémentaires promises par l’opérateur.

En attendant, il va pouvoir poursuivre l’expansion de ses activités à l’international et il ne fait aucun doute que des scandales de blanchiment d’argent au PMU feront la Une des journaux dans les années à venir.

Et dans cette histoire de paris hippiques mafieux, on se demande que fait l’Arjel à ce niveau ? N’est-ce pas dans ses compétences de surveiller les opérateurs ? Eh bé, dans l’mille, c’est le calme plat… En savoir plus sur Andrev Gueguen qui accuse le PMU ?

Retour haut de page