Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

Paris sportifs en Chine ? Tencent, Alibaba et les loteries officielles

  • Votre pays: France
  • Publié le : 16 juillet 2014 9 h 27 min
  • Expire : 616 jours, 5 heures
Paris sportifs en Chine ? Tencent et Alibaba = carton !

Paris sportifs en Chine ? Tencent et Alibaba se sont associés aux loteries officielles :

Alors que les demi-finales et la finale de la Coupe du Monde ont permis aux opérateurs de paris sportifs de voir les joueurs affluer en très grande nombre, comme c’est le cas depuis le début du Mondial brésilien, certains acteurs de la vie économique ont souhaité profité de cet engouement à leur manière…

Ainsi en Chine, un pays où les paris sportifs sont très réglementés, deux géants de l’Internet, Alibaba et Tencent, ont trouvé un bon moyen de tirer également profit de cette folie pour les paris sportifs.

Si l’équipe nationale de Chine n’est pas parvenue à se qualifier pour la grande messe du football mondial, la Coupe du Monde, les Chinois ne se désintéressent pour autant pas de ce qu’il se passe au Brésil, donc toutes les rencontres sont suivies de près.

D’ailleurs, les Chinois participent à leur manière à ce grand évènement puisqu’ils sont de très grands adeptes de paris sportifs.

Tout récemment, une étude conduite par le Centre International de la Sécurité du Sport (ICSS) avait ainsi mis en avant les montants colossaux (plus de 140 milliards de dollars) que les organisations mafieuses d’Asie blanchissaient à travers des paris sportifs illégaux.

En Chine, il existe également un marché 100% légal des paris sportifs. Celui-ci est d’ailleurs très réglementé puisque, comme c’est le cas pour tous les jeux d’argent en Chine, les paris sportifs ne sont autorisés que s’ils sont gérés par l’Etat ou bien s’ils servent à financer des œuvres de charité. Toutefois, il semblait impensable pour certains grands groupes du Web de ne pas pouvoir profiter de l’engouement en terme de paris sportifs qui allait accompagner la Coupe du Monde de Football 2014.

 

Grâce à des applications pour smartphones et tablettes, Alibaba et Tencent touchent un jackpot de 10 milliards de yuans :

Ainsi, deux géants de l’Internet chinois, Alibaba et Tencent, ont décidé d’essayer de profiter du marché chinois des paris sportifs. Et, puisque ces derniers ne disposaient pas d’un agrément officiel pour proposer des paris sportifs sur les matchs de la Coupe du Monde, ils ont décidé de se muer en « intermédiaire » le temps du Mondial.

L’idée d’Alibaba et de Tencent a été tout bonnement de mettre en place une collaboration avec les opérateurs agrémentés de paris sportifs, notamment les loteries officielles agréées par l’Etat Chinois.

Les deux acteurs de l’Internet ont ainsi développé des applications mobiles destinées à permettre aux opérateurs de proposer leurs offres de paris sportifs sur smartphones et tablettes.

Le succès a d’ailleurs été immédiat puisque, selon des premières estimations, ces applications ont enregistré près de 10 milliards de yuans (plus d’un milliard d’€uros) de mises alors même que la Coupe du Monde 2010 n’avait fait l’objet que de 2,3 milliards de yuans de mises.

Bien entendu, en prélevant entre 5 et 8% des mises grâce à leur rôle d’intermédiaire, les géants chinois du commerce sur Internet auront pleinement su tirer profit de l’engouement national pour les paris sportifs.

Comme quoi, avec un peu d’inventivité et sans même détenir de licences officielles, Alibaba et Tencent ont pleinement su bénéficier de l’actualité footballistique.

D’autres ont essayé d’en faire de même sur le sol chinois : les assureurs. En effet, en lançant des produits d’assurance « cœur brisé » venant réduire la peine des supporters en cas d’élimination de leur équipe, certains assureurs souhaitaient créer des paris sur la défaite de telle ou telle équipe de manière déguisée.

Mais les autorités nationales se sont rapidement aperçues de la supercherie et ont donc interdit la commercialisation de ce type de produits au grand dam des assureurs chinois.

Ainsi, à côté de l’offre légale de paris sportifs proposée par des opérateurs d’Etat et relayée avec l’aide de grands groupes comme Alibaba ou Tencent, on trouve aussi une offre illégale qui elle aussi progresse… Aux dernières nouvelles, plus de 200 personnes se sont proclamées bookmaker en Chine pendant la Coupe du Monde et bien sûr, la réponse de l’Etat Chinois a été directe: arrestation.

Et oui, tirant profit de la publicité faite autour des paris sportifs légaux, le marché clandestin progresse d’autant que les cotes sont plus attractives et que le jeu à crédit est là possible.

S’il est difficile de savoir combien pèse précisément ce marché en Chine, il ne fait aucun doute que ce sont plusieurs milliards de yuans qui l’alimente, pour le plus grand bonheur des réseaux mafieux de paris. Mais la Chine accentue ses contrôles…

Numéro d'identification du communiqué : 10253b877888c753

Nouveau jeu de grattage Maxi Mots Croisés ! Grattez-le en ligne et tentez de gagner le jackpot de 250 000 € !

Jeux de grattage illiko sur FDJ : vous pouvez tous les gratter en ligne !

FDJ: téléchargez les applications mobiles de la FDJ, elles vous faciliteront la vie !