Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

Jeux de grattage Illiko de la FDJ.

Paris hippiques: il vaut mieux parier sur les favoris

  • Votre pays: France
  • Publié le : 20 décembre 2014 16 h 55 min
  • Expire : 1192 jours, 15 heures
Paris hippiques: une étude a démontré qu\'il faut parier sur les favoris.

Paris hippiques: une étude a démontré qu’il vaut mieux parier sur les favoris :

Si vous êtes amateurs d’hippisme, vous avez probablement déjà entendu les théories de certains parieurs qui stipulent qu’il faut miser sur des outsiders pour espérer remporter les meilleurs gains.

Pourtant, il semblerait qu’il existe une véritable anomalie empirique sur le marché des paris hippiques étant donné que l’espérance de gain est d’autant plus faible que le risque pris dans ses paris est fort. Autant dire donc que pour obtenir les meilleurs rendements à long terme, le mieux serait de systématiquement parier sur les favoris…

Parier sur les résultats des courses hippiques est un loisir qui plaît à de nombreuses personnes malgré la baisse des paris hippiques en France, mais difficile de savoir quelle stratégie adopter pour essayer de gagner le plus d’argent sur le long terme.

Aussi, si vous êtes un adepte des paris hippiques, ce qui suit pourrait bien vous aider à prendre les bonnes décisions pour remporter des gains lors des prochaines courses de chevaux. Rien ne vaut les probabilités !

En effet, nous allons vous démontrer l’existence d’une anomalie empirique sur le marché des paris hippiques telle que réalité et théorie diffèrent très souvent.

 

Stratégies et probabilités dans les paris hippiques :

Si on se borne à la théorie et que l’on s’intéresse à un échantillon de 100 courses auxquelles participent les mêmes chevaux, vaut-il mieux miser sur un outsider qui a une chance sur cent de l’emporter ou bien sur un favori qui gagne une course pratiquement sur deux ?

En théorie, dans un cas, on gagnera 50 fois avec une cote de 2 contre 1 (2 fois la mise effectuée) alors que dans l’autre cas, on gagnera une seule fois avec une cote de 100 contre 1. Autant dire donc que l’espérance de gain sera la même pour le parieur.

Pourtant, la réalité est loin de ce que la théorie indique puisque la vaste littérature portant sur le lien entre courses hippiques et économie offre des résultats d’études empiriques prouvant que parier sur un favori est beaucoup plus intéressant niveau pépettes !

En reprenant les données de notre exemple ci-dessus, celui qui aurait parié sur le favori aurait perdu 5% de sa mise alors que celui qui aurait parié sur l’outsider aurait perdu 65% de sa mise.

Pour l’anecdote, un parieur qui aurait joué aléatoirement n’aurait perdu que 23% de sa mise initiale. Dans la réalité, la probabilité de gains est donc radicalement différente selon que l’on mise sur les outsiders ou sur les favoris.

Et, l’espérance de gains est d’autant plus élevé qu’on ne prend pas de risque. Ainsi, miser sur un favori vous permettra d’espérer le meilleur gain sur le long terme.

 

Pourquoi les parieurs continuent de miser sur les outsiders ?

Les économistes posent deux hypothèses pour justifier le choix de certains de privilégier les grosses cotes :

D’abord, certains parieurs sont boostés par l’adrénaline qui accompagne la possibilité de remporter un gros gain, un beau jackpot comme au Loto et ce, même si l’espérance de gain est moindre.

C’est très paradoxal ! Mais les parieurs qui adoptent cette stratégie ne seraient-t-ils pas aussi des rêveurs comme les joueurs de Loto ? Il faut croire que oui !

Aussi, leur objectif n’est plus de maximiser leurs gains mais plutôt leur bien-être en sachant qu’ils privilégient la montée d’adrénaline et le rêve liés à un pari risqué à un gain moindre obtenu en jouant la victoire du favori.

Ensuite, les économistes de cette étude n’excluent pas, puisque que les individus sont toujours rationnels dans les modèles économiques, que les parieurs n’y connaissent tout simplement rien en probabilités, encore une fois comme les joueurs de loterie ou de grattage (voir les probabilités du jeu Cash à gratter, c’est édifiant !).

C’est d’ailleurs cette hypothèse qui est souvent retenue. Les paris sur les outsiders existeraient donc parce que tous les parieurs ne maîtrisent pas les statistiques.

Les courses hippiques ne sont pas d’ailleurs pas le seul univers où cette anomalie est constatée puisqu’il en va de même sur le marché des tombolas en tout genres où les joueurs vont toujours privilégier celles où le premier lot est le plus important sans jamais avoir de réflexion en termes probabilités.

Qu’on le veuille ou non, l’économie et les courses hippiques ne fonctionnent donc pas à l’identique et si le risque peut permettre de rapporter gros dans le monde du trading (les valeurs des actifs sont évolutives), il n’en va pas de même pour ce qui concerne les paris hippiques.

Pour ces derniers, mieux vaut rester très pragmatique et miser sur les favoris pour profiter de la meilleure espérance de gain… et dans la constance !

Numéro d'identification du communiqué : 71054959bcaf276c

FDJ: téléchargez les applications mobiles de la FDJ, elles vous faciliteront la vie !

Jeux de grattage illiko sur FDJ : vous pouvez tous les gratter en ligne !

BANNIERE ILLIKO V2 300X600 JUILLET 2014