Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

Options binaires et Forex: les publicités sont interdites

  • Votre pays: France
  • Publié le : 24 janvier 2017 14 h 08 min
  • Expire : 993 jours, 20 heures
Options binaires et Forex: les publicités sont interdites.
Options binaires et Forex: les publicités sont interdites - Image1

Options binaires et Forex: les publicités sont interdites

Depuis le 1er janvier 2017, de nouvelles mesures issues de la loi Sapin II sont entrées en vigueur en France. C’est en particulier le cas de l’interdiction de la publicité pour les sites d’options binaires et Forex.

Considérés comme des instruments financiers très risqués pour les particuliers, options binaires et Forex sont dans le collimateur du gouvernement, et ce dernier a donc frappé fort pour protéger le mieux possible tous ceux qui pourraient se laisser tenter par les promesses très lucratives faites par les acteurs de ce secteur.

Une vraie réponse de l’AMF au problème des options binaires et Forex

Dénoncées depuis de longs mois par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) qui n’a pas hésité à parler de « fléau » pour décrire le phénomène, les plateformes de trading de CFD, d’options binaires et Forex ont reçu un véritable coup de bambou en ce début d’année 2017.

Depuis le 1er janvier, l’application des dispositions de la loi Sapin II est telle que la publicité par voie électronique de certains produits financiers est totalement prohibée.

L’AMF, qui pouvait craindre que la mesure ne soit pas prise au sérieux par la filière publicitaire, peut aussi se ravir des sanctions qui ont été définies. En effet, le non-respect de l’interdiction de publicité pour les options binaires et Forex peut conduire à une amende dont le montant peut atteindre 100 000€. De quoi faire réfléchir assurément…

L’AMF a d’ailleurs profité de ce début d’année pour préciser quels sont les contrats financiers qui tombaient sous le coup de cette loi. Il s’agit de ceux n’étant pas admis sur les marchés réglementés, ceux dont le risque n’est pas connu au moment de leur souscription, ceux pour lesquels la perte peut être supérieure à l’argent investi par l’épargnant ou encore, ceux où les données relatives au risque et au gain à espérer sont floues.

Pour faire simple, l’interdiction vise donc les contrats de différences, les options binaires et tous les contrats reposant sur un actif sous-jacent de type devises.

Télécharger le communiqué de l’AMF
qui concerne l’interdiction des publicités d’options binaires et de Forex ?

Publicités sur les options binaires et Forex désormais interdites par l'AMF.

Un renforcement de la protection des épargnants

L’interdiction de la publicité par voie électronique pour les options binaires et Forex est une fabuleuse avancée en faveur de la protection des épargnants.

En effet, de nombreuses arnaques ont touché ces derniers mois les épargnants français qui ont voulu s’adonner au trading d’options binaires et Forex sur la Toile. De plus, au-delà de l’existence d’une offre illégale sur le web, c’est aussi le manque de rentabilité de ce type d’investissement qui est à noter.

Selon une étude conduite par le gendarme français de la Bourse sur les opérations réalisées sur des plateformes agréées, 89% des trades sont perdants. Ainsi, au cours des 6 dernières années, ce sont 4,5 milliards d’euros qu’auraient perdu les épargnants français dans le trading d’options binaires et Forex. Bref, une belle arnaque venue d’Israël en majeure partie.

Publicité options binaires et Forex : de nombreux supports visés…

L’article 75 de la loi Sapin II adoptée le 8 novembre 2016 est très claire : « La publicité, directe ou indirecte, adressée par voie électronique à des clients susceptibles d’être non professionnels, notamment des clients potentiels, relative à la fourniture de services d’investissement portant sur les contrats financiers définis à l’article L. 533-12-7 du code monétaire et financier est interdite ».

Toutefois, il est bon de noter que la notion « par voie électronique » est très étendue. La publicité pour les options binaires et Forex est effectivement prohibée sous forme de bandeaux publicitaires sur Internet, de newsletters, d’e-mailing, de posts sur les réseaux sociaux ou encore de spots télévisés.

Pire, la loi n’affecte pas que la publicité directe pour les plateformes d’options binaires et Forex puisque la publicité indirecte – celle contenant un lien pointant vers un spécialiste de ce type de trading – est aussi interdite. On voit déjà les dégâts, ce site connu est désormais fermé

Autant dire que tous les acteurs de la filière publicitaire se doivent de prendre en compte ces dispositions, et tout particulièrement les régies publicitaires et les agences d’achat d’espace. L’AMF a d’ailleurs pris soin de collaborer avec ces acteurs et même avec Google en amont de l’entrée en vigueur de la loi.

En plus de la publicité électronique, le sponsoring et le mécénat sportif ont été interdits également. En effet, les courtiers d’options binaires et Forex s’étaient rapprochés des clubs sportifs professionnels pour nouer des partenariats. A compter du 30 juin 2017, ces contrats seront rompus de manière définitive.

Vers une lutte mondiale contre les sites d’options binaires et Forex ?

Parce que le trading d’instruments financiers à risque est problématique pour les particuliers aux quatre coins de la planète, la France n’est pas la première à s’orienter vers une interdiction de la publicité pour ce type de prestations de services.

La Belgique et les Etats-Unis ont ainsi montré la voie à suivre alors qu’Israël, le paradis de l’option binaire, travaille actuellement à totalement dissoudre cette activité sur son territoire.

Pour information, dès le 3 janvier 2018, l’entrée en vigueur de la directive européenne Mifid2 permettra aux Etats comme la France de supprimer la commercialisation des instruments financiers à risque élevé sur son sol. Ce qui n’arrange pas du tout les traders professionnels

Bref, un grand ménage dans les options binaires et Forex a démarré en ce début de 2017… et il n’est pas terminé pour éviter ce genre d’arnaque.

Voici le lien vers le communique de presse de l’AMF.

Numéro d'identification du communiqué : 8515883854443ebd

Ajouter un commentaire

Quel est le résultat de cette opération ? Votre commentaire sera ensuite en attente d'approbation. Patience !

Nouveau jeu de grattage Maxi Mots Croisés ! Grattez-le en ligne et tentez de gagner le jackpot de 250 000 € !

Jeux de grattage illiko sur FDJ : vous pouvez tous les gratter en ligne !

FDJ: téléchargez les applications mobiles de la FDJ, elles vous faciliteront la vie !