Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

Attentats Paris: la PS4 aurait-t-elle servi aux terroristes ?

  • Votre pays: France
  • Publié le : 18 novembre 2015 10 h 37 min
  • Expire : 1223 jours, 23 heures
Attentats Paris: la PS4, un moyen de communication entre terroristes ?

Attentats Paris: la PS4 aurait-t-elle servi aux terroristes ?

Vidéo (en anglais) du Ministre de l’Intérieur belge, Jan Jambon, qui évoque la PS4 de Sony.

Comme vous le savez, vendredi dans la soirée, Paris et sa proche banlieue ont été victimes de terribles attentats commis par des terroristes de l’Etat Islamique. Si les heures passant, les terroristes sont peu à peu identifiés, leur manière de procéder s’éclaircit également d’heure en heure.

Depuis dimanche, de nombreuses rumeurs évoquent en tous les cas la possibilité que les terroristes aient planifié les attentats en communiquant via la console de jeux PS4 de Sony. Pour l’instant, rien n’allant dans ce sens n’a en tous les cas été confirmé par les enquêteurs.

Il reste néanmoins véridique que les jeux vidéo sur consoles peuvent assez simplement permettre à des individus de communiquer tout en contournant les filets des services de renseignements.

Imaginez par exemple, que lancer un nombre prédéfini de grenades dans le jeu Call of Duty (ou autres jeux de guerre sur consoles) signifie un message entre des terroristes ?

Bref, que chaque action dans ce jeu ou un autre soit codée comme moyen de communication ? Rien que cette possibilité donne froid dans le dos…

 

Rumeur ou réalité quant à l’utilisation de la PS4 comme moyen de communication entre les terroristes ?

Depuis quelques heures, de nombreux sites web annoncent que la PS4 de Sony aurait servi pour organiser les attentats de Paris. Toutefois, rien dans l’enquête ne permet à cette heure d’affirmer une telle chose.

La seule certitude étant que l’un des terroristes avait à son domicile la dernière née des consoles du constructeur japonais, Sony.

En effet, toutes les rumeurs du rôle joué par les jeux vidéo dans les horribles attentats qu’a connu Paris vendredi, s’appuient sur un article du magazine Forbes qui, lui-même, se basait sur des propos datés du 10 novembre 2015 pour évoquer le possible recours aux consoles de jeux pour communiquer.

En effet, quelques jours avant les attentats en France, le Ministre de l’Intérieur belge, Jan Jambon, déclarait ceci : « J’ai entendu que le mode de communication entre terroristes le plus difficile à surveiller, c’est la PS4. C’est très, très difficile pour nos services ».

Il n’en fallait pas plus pour qu’une folle rumeur se diffuse dès ce dimanche sur les réseaux sociaux : les terroristes auraient utilisé une PS4 pour communiquer et planifier leurs actes barbares. Mais ne nous y trompons pas, pour l’heure, ce n’est que rumeur.

 

Il n’est pas impossible que des terroristes puissent communiquer via les consoles de jeux…

Il est vrai que les consoles de jeux peuvent permettre à des individus d’échanger entre eux. Qu’il s’agisse de la PS4, de la Xbox One ou de la WiiU, ces trois consoles de jeux peuvent permettre de transférer des informations par la voix, par du texte ou même par des interactions dans le jeu.

Et toutes présentent les mêmes particularités, les messages qui y sont transmis sont très difficiles à identifier et ce, même par les services de renseignements européens aussi efficaces soient-ils.

Même si Sony, Microsoft ou Nintendo sont en mesure de fournir, à la demande des forces de police, tout l’historique d’une console, c’est bien le chiffrement des données qui, pour certains, est à modifier. D’ailleurs, certains Sénateurs souhaiteraient qu’une interdiction du chiffrement soit imposée par la loi.

Toutefois, cette mesure serait d’une grande inefficacité puisque comme l’explique bien l’article publié dans Forbes, il est envisageable pour des individus mal intentionnés de communiquer par consoles sans utiliser les services de VoIP internes aux jeux ou bien les systèmes de communication embarqués dans la console.

Par exemple, il est possible de créer un niveau personnalisé de Super Mario Maker où les briques laisseront apparaître le message « secret ». Il est également envisageable de rédiger un message éphémère à partir d’impacts de balles dans Call of Duty.

Et puis, parce que l’imagination des terroristes pour échapper aux renseignements semble importante, pourquoi ne pas penser à la création d’un code morse avec des passes dans des simulations sportives comme Fifa, PES ou même NBA 2K.

Les services de renseignements sont d’ailleurs bien conscients des multiples possibilités qu’offrent les consoles de jeux vidéo étant donné que certaines parties seraient surveillées, depuis longtemps, par les services de renseignements américains.

En effet, si on en croit les documents publiés par Edward Snowden en 2013, la NSA comme le GCHQ, son homologue britannique, surveillent depuis 2008 le jeu World of Warcraft tout comme certains jeux sur mobiles.

Pour autant, impossible aujourd’hui d’incriminer les jeux vidéo, déjà souvent utilisés comme raison de la violence de certains jeunes. En effet, les têtes pensantes de l’Etat Islamique utilisent pléthore d’outils de communication qui leur permettent d’échanger sans risque que leurs « dialogues » soient interceptés par les services de renseignements.

L’application Telegram, les réseaux sociaux Diaspora ou Vkontakte comptent ainsi parmi les moyens de communication utilisés par les terroristes de l’EI au même titre probablement que le réseau Tor ou l’application WhatsApp qui donnent la possibilité de communiquer avec des données chiffrées.

C’est d’ailleurs cette diversité d’outils qui rend difficilement interceptables les messages des tarés de la gâchette et du bulbe de l’Etat Islamique.

Numéro d'identification du communiqué : 134564b123812ffc

Nouveau jeu de grattage Maxi Mots Croisés ! Grattez-le en ligne et tentez de gagner le jackpot de 250 000 € !

Jeux de grattage illiko sur FDJ : vous pouvez tous les gratter en ligne !

FDJ: téléchargez les applications mobiles de la FDJ, elles vous faciliteront la vie !